Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape François lors de la prière de l'Angélus, le 31 décembre dernier. Le Pape François lors de la prière de l'Angélus, le 31 décembre dernier.   (AFP or licensors)

Angélus: Chaque famille est appelée à suivre Jésus

Avant de réciter la prière de l'Angélus, ce 31 décembre, le Pape François est revenu sur la Sainte Famille au centre de l'Evangile du jour. Il a insisté sur la confiance que Marie et Joseph ont placée en Dieu en présentant Jésus au temple.

Olivier Bonnel- Cité du Vatican

En ce premier dimanche après Noël, l’Eglise célèbre la Sainte-Famille et l’Evangile de ce jour nous invite à réfléchir sur l’expérience vécue par Marie, Joseph et Jésus a expliqué le Pape, alors qu’il grandissaient comme une famille dans l’amour réciproque et la confiance en Dieu. Cette confiance se manifeste quand Marie et Joseph présentent Jésus au temple, il montrent qu’il appartient à Dieu et qu’eux sont les gardiens de sa vie et non les propriétaires.

Ce geste signifie que seul Dieu est le Seigneur de l’histoire individuelle et familiale, que tout vient de Lui. Chaque famille est invitée à le reconnaître, en prenant soin et en éduquant ses enfants à s’ouvrir à Dieu et ainsi à la source même de la vie, a expliqué François. Le Pape a aussi mentionné la figure du vieillard Syméon, inspiré de l’Esprit Saint, qui dit à propos de Jésus : «Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction (…) ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

Ces paroles prophétiques révèlent que Jésus est venu pour faire tomber les fausses images que nous nous faisons de Dieu et aussi de nous-mêmes, a poursuivi le Pape, et pour contredire les sécurités mondaines sur lesquelles nous prétendons nous appuyer. Jésus est venu pour faire renaître un chemin humain et chrétien authentique, fondé sur les valeurs de l’Evangile.

Aucune famille n'est exclue du chemin ouvert par Jésus

Aucune situation familiale n’est exclue de ce nouveau chemin de renaissance et de résurrection, a précisé François. Chaque fois que les familles, y compris celles marquées par les fragilités, les échecs et les difficultés reviennent à la source de l’expérience chrétienne, s’ouvrent des chemins nouveaux et des possibilités insoupçonnées. 

Le récit évangélique de ce dimanche s’achève sur Marie et Joseph : «Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth. L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.» 

Une grande joie de la famille est la croissance des enfants, a souligné le Saint-Père. Ils sont destinés à grandir, à se développer, à acquérir la sagesse et la grâce de Dieu, à l’image de Jésus. Il est vraiment l’un de nous : le Fils de Dieu se fait enfant, il accepte de grandir, il est plein de sagesse et la grâce de Dieu est sur lui. Marie et Joseph ont la grâce de voir tout cela dans leur fils. Ceci est la mission à laquelle est appelée la famille, a conclu le Pape : créer les conditions favorables pour une croissance harmonieuse et pleine des enfants, afin qu’ils puissent vivre une vie bonne, digne de Dieu et constructive pour le monde. 

31 décembre 2017, 12:29