Recherche

Vatican News
Le Pape François célébrant la messe à la Maison Sainte-Marthe, le 31 octobre 2019. Le Pape François célébrant la messe à la Maison Sainte-Marthe, le 31 octobre 2019.  (Vatican Media)

Messe à sainte Marthe: l'amour du Christ n'est pas un amour superficiel

Lors de la messe à la Maison Sainte-Marthe, le Pape François a exhorté à comprendre la tendresse de l'amour de Dieu en Jésus pour chacun de nous, c’est ainsi que nous pourrons vraiment comprendre l'amour du Christ.

Giada Aquilino - Cité du Vatican

«Que l'Esprit Saint nous fasse comprendre l'amour du Christ pour nous et prépare notre cœur à nous laisser aimer par le Seigneur». Telle est la recommandation du Pape François lors de la messe du matin à la Maison Sainte Marthe, ce jeudi 31 octobre 2019.

S'arrêtant sur la première lecture d'aujourd'hui, tirée de la Lettre de saint Paul aux Romains, le Pape a expliqué comment «nous étions toujours vainqueurs avec l’amour du Seigneur». Saint Paul le montre d’ailleurs, dès qu’il a commencé à comprendre le mystère du Christ, «il en est tombé amoureux». Un amour «sincère», au point de «sentir que le Seigneur l'a toujours accompagné dans des choses belles et laides», a détaillé François. Cet amour du Christ ne peut pas être décrit tant il est grand.

«C'est précisément Lui qui a été envoyé par le Père pour nous sauver et l'a fait avec amour: il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour un autre. Pensons à une mère, l'amour d'une mère, par exemple, qui donne sa vie pour son fils, l'accompagne toujours dans la vie, dans les moments difficiles mais c'est encore peu... C'est un amour proche, mais l'amour de Jésus n'est pas un amour abstrait, c'est un amour entre lui et nous, chacun d’entre nous», a-t-il poursuivi. 

Pleurer pour chacun d'entre nous

Dans l'Évangile de Luc, le Pape note «quelque chose de l'amour concret de Jésus». Parlant de Jérusalem, Jésus se souvient de l'époque où il essayait de rassembler ses disciples, «comme une poule, ses poussins sous ses ailes», puis il «pleura».

«Cet amour du Christ le conduit à pleurer, à pleurer pour chacun de nous».

Si nous ne parvenons pas à ressentir, à comprendre la tendresse de l'amour de Dieu en Jésus pour chacun de nous, jamais, jamais nous ne pourrons comprendre ce qu'est l'amour du Christ. Et François d’ajouter: «Même avec les grands pécheurs, jusqu'au bout, Il aime avec cette tendresse. Je ne sais pas si nous pensons à Jésus si tendre, à Jésus qui pleure, comment il a pleuré sur la tombe de Lazare, comment il a pleuré ici, en regardant Jérusalem», a affirmé l’évêque de Rome, nous exhortant tous à nous demander si «Jésus pleure pour nous», Lui qui nous a donné tant de choses, alors que nous choisissons souvent «un autre chemin».

31 octobre 2019, 14:26
Tout lire >