Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape lors de la messe célébrée ce jeudi 26 octobre 2017 dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe. Le Pape lors de la messe célébrée ce jeudi 26 octobre 2017 dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe. 

Le Pape François invite à lutter pour trouver la paix intérieure

«Jésus nous appelle à changer de vie, à changer de route, il nous appelle à la conversion». Cela implique de lutter contre le mal et au sein même de notre cœur, «une lutte qui ne donne pas la tranquillité mais la paix». C’est ce qu’a affirmé le Pape dans son homélie prononcée ce jeudi 26 octobre 2017 lors de sa messe quotidienne dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe. Une homélie inspirée de l’Évangile du jour (Lc 12, 49-53).

«Changer son mode de penser, de ressentir. Ton cœur était mondain et païen, il devient maintenant chrétien avec la force du Christ : changer, voilà la conversion. Et changer son mode d’agir : tes actions, elles aussi, doivent changer.» Le Pape parle d’une conversion qui implique l’être tout entier, corps et âme. «C’est un changement qui ne se fait pas avec du maquillage. Le Saint-Esprit y pourvoit à l’intérieur de nous. Et je dois donner du mien afin que l’Esprit Saint puisse agir, cela signifie lutter», affirme François. Selon lui, il n’existe pas de chrétiens tranquilles qui ne soient pas en lutte. «Ceux-là ne sont pas des chrétiens, mais des tièdes», a-t-il dit. «Tu peux toujours prendre des pilules pour trouver la tranquillité et le sommeil, mais il n’existe aucune pilule pour trouver la paix intérieure». 

Faire place à l'Esprit Saint

Seul l’Esprit Saint peut donner cette paix de l’âme qui donne leur force aux chrétiens. Aussi, «nous devons l’aider en faisant de la place dans notre cœur». Pour cela, le Pape suggère un outil «qui aide tant», l’examen de conscience au quotidien pour voir si nous luttons contre les maladies de la mondanité que sème l’ennemi.

«Le combat de Jésus contre le diable et le mal n’est pas une chose antique». Au contraire, c’est une lutte «très moderne, c’est aujourd’hui et tous les jours», car «ce feu que Jésus est venu nous apporter est dans notre cœur». Pour cette raison, nous devons le laisser entrer et nous demander constamment «comment je suis passée de la mondanité et du péché à la grâce, et si j’ai fait de la place à l’Esprit Saint pour qu’il puisse agir».
Pour se convertir, il faut avoir un cœur généreux, et «cela vient toujours de l’amour et de la fidélité à la Parole de Dieu», a conclu le Pape.

01 octobre 2017, 19:42
Tout lire >