Recherche

Michael Haddad et l'édition spéciale de la LEV sur la statio orbis Michael Haddad et l'édition spéciale de la LEV sur la statio orbis  (AFP or licensors)

Michael Haddad : l'espoir est une graine qu'il faut préserver

Soutenu par un exosquelette depuis qu'un accident l'a paralysé à 75%, le Libanais Haddad va entreprendre une longue marche dans l'Arctique pour attirer l'attention sur l'urgence climatique. Il emportera avec lui le livre qui recueille les paroles du Pape pendant le premier confinement et les photos de la Statio Orbis du 27 mars 2020, dans une édition miniature réalisée par le Dicastère pour la Communication.

Vatican News

«Priez pour moi au pôle Nord», lui avait dit le Pape lorsqu'il l'avait rencontré le 2 juin dans la cour Saint-Damase à l'issue de l'audience générale. Michael Haddad, un Libanais de 40 ans, athlète professionnel malgré son handicap et ambassadeur de bonne volonté des Nations unies pour les questions environnementales, n'emportera pas seulement les paroles du Pape en Arctique, mais aussi un message concret de son cru, enfermé dans un livre de six centimètres sur huit, de la taille de la paume d'une main. C'est le volume «Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ?», publié par la Librairie éditrice du Vatican, qui recueille les paroles les plus significatives prononcées par le Pape pendant l'urgence sanitaire qui a balayé la planète, en particulier les homélies du matin à Sainte-Marthe.


L’ouvrage unique a été remis à Michael Haddad ce vendredi lors d’une cérémonie officielle au sein de l’ambassade d’Italie près le Saint-Siège. Le militant s'est adressé à une cinquantaine de personnes pour leur parler de l'urgence de la situation climatique. Il a souligné que, bien qu'il s'agisse d'un phénomène mondial, ses conséquences se font toujours sentir au niveau local. Oui, a-t-il dit, nous subissons tous les conséquences du changement climatique, mais certains plus que d'autres. Il a notamment fait référence aux 15% de la population mondiale qui sont handicapés. La plus grande minorité, a-t-il dit.

Foi, détermination et espoir

Nous avons déjà atteint le point de non-retour en matière de changement climatique, a déclaré Michael. «Mais en même temps, nous ne pouvons pas désespérer». Lui-même ne se tient debout et ne marche qu'avec l'aide d'un exosquelette, après qu'un accident l'a laissé paralysé des pieds à la poitrine alors qu'il n'avait que six ans. Mais bien qu'il utilise un exosquelette, les scientifiques ont du mal à expliquer comment Michael est capable de se tenir debout, de marcher et même de monter des escaliers dans son état. Michael ne jure que par trois choses : la foi, la détermination et l'espoir.

En tant qu'ambassadeur de bonne volonté des Nations unies pour les questions environnementales, Michael s'est soumis à de nombreuses missions, allant de la petite marche au marathon en passant par l'escalade de montagnes. Il a notamment participé à un marathon afin de récolter des fonds pour un hôpital qui avait été bombardé à Beyrouth, la capitale de son pays d'origine, le Liban. Sa prochaine mission sera donc de se rendre au pôle Nord et d'emporter avec lui cette édition spéciale dédiée à la statio orbis du 27 mars 2020, qui a été bénie par le Pape François lui-même.

L'espoir : une graine en soi

Ce livre sera déposé dans le bunker du Svalbard Global Seed Vault, la chambre forte de semences la plus grande et la plus sûre du monde, symbole de la sauvegarde de la biodiversité de la planète, située en Norvège, à 1 300 kilomètres au-delà du cercle polaire a expliqué le militant. C’est aussi une graine, mais «une graine d'un genre différent», une graine d'espoir qui doit être «répandue dans le monde entier» affirme-t-il. C'est pourquoi il doit être préservé, a-t-il poursuivi.

Mais avec cette graine d'espoir, Michael poursuit son voyage pour «inviter les gens à communiquer sur l'agenda climatique». «Il est important pour nous, et surtout pour les dirigeants mondiaux, de commencer à parler et à agir face à la crise climatique.»

 

18 décembre 2021, 10:23