Recherche

Le drapeau iranien. Le drapeau iranien.  

L'Iran fait un geste pour des prisonniers chrétiens

Le chef de la justice iranienne a accordé 10 jours de permission aux prisonniers chrétiens afin qu'ils puissent passer les fêtes de fin d'année avec leurs familles - un geste rare en direction de la minorité.

En cette fin d'année, les autorités iraniennes ont accordé un geste de clémence à destination des prisonniers chrétiens. Dimanche 26 décembre, rapporte l'agence de presse Ucanews, le chef du système judiciaire iranien (la plus haute autorité juridique du pays), Gholam Hossein Mohseni Ejei a décidé d'accorder 10 jours de permission aux prisonniers chrétiens du pays.  «Cette décision a été prise à l'occasion du Nouvel An 2022 et de l'anniversaire de la naissance de Jésus-Christ», peut-on lire sur le site internet judiciaire Mizan Online.

Le site ne précise pas cependant le nombre de prisonniers chrétiens qui bénéficieront de ce congé pénitentiaire, ni la date de début de la période de 10 jours, mais l'on sait que les détenus condamnés pour atteinte à la sécurité, crime organisé, enlèvements, vols à main armée et condamnés à mort ne pourront pas bénéficier de cette mesure.

Les chrétiens en Iran ne représentent qu'1 % de la population iranienne totale de 83 millions de personnes, en grande majorité musulmane chiite. La plupart des chrétiens du pays sont des Arméniens, qui fêteront Noël le 6 janvier.

Le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, accorde souvent l'amnistie aux prisonniers ou réduit leurs peines à l'occasion des fêtes musulmanes. Il est toutefois rare que les autorités iraniennes annoncent de telles mesures pour les membres de la minorité chrétienne de la République islamique, précise Ucanews. 

28 décembre 2021, 12:15