Recherche

Vatican News
Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, le 20 septembre 2021 dans son avion de campagne à Vancouver. Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, le 20 septembre 2021 dans son avion de campagne à Vancouver.  

Au Canada, Justin Trudeau joue son va-tout

Le Canada vote ce lundi 20 septembre pour des élections législatives anticipées, pour lesquelles le suspense reste total. Deux ans après avoir perdu sa majorité, le Premier ministre fait un pari risqué.

Delphine Allaire, Marine Henriot – Cité du Vatican

Les derniers sondages donnaient les libéraux et les conservateurs dans un mouchoir de poche, entre 30 et 34% des intentions de vote. À noter également la percée possible du Nouveau Parti démocrate, crédité de 20% des intentions de vote.

En déclenchant des élections anticipées à la mi-août, le Premier ministre Justin Trudeau espère ainsi retrouver sa majorité à la chambre des Communes, majorité qu’il avait perdu lors des élections de 2019. «Justin Trudeau a vu dans les sondages qu’il était possible pour lui d’obtenir une majorité s’il déclenchait les élections en ce moment, il a donc saisi cette occasion pour améliorer son sort, retrouver la majorité parlementaire acquise en 2015», éclaire Felix Mathieu, professeur en science politique à l’université de Winnipeg au Canada. Le gouvernement en place, minoritaire, cherche ainsi à avoir les coudées franches pour ne plus négocier avec l’opposition.

Mais ce pari semble risqué, et si aucun des grands partis qui s’alterne au pouvoir depuis 1897 ne décroche la majorité, il faudra une nouvelle fois composer un gouvernement minoritaire. Felix Mathieu revient sur les temporalités de ces élections :

Entretien avec Félix Mathieu
20 septembre 2021, 11:17