Recherche

Vatican News
Le logo du 40e anniversaire de la Comece. Le logo du 40e anniversaire de la Comece. 

La Comece souhaite améliorer le guide de l'UE sur la protection des lieux de culte

L'organisme chargé de représenter les épiscopats européens à Bruxelles salue l'édition par la Commission européenne d'un guide sur la protection des lieux de culte, mais souligne le manque de précision de certains termes et les pistes d'amélioration possibles.

La Commission des Épiscopats de l'Union européenne (Comece), qui a contribué à l’élaboration du texte dans le cadre du Forum des opérateurs de l'UE sur la protection des espaces publics,  accueille favorablement l’idée d’un document non contraignant basé sur un ensemble détaillé de questions pour aider à évaluer les risques et la nécessité de mesures de protection. Elle est heureuse de promouvoir cet important document auprès de ses Conférences épiscopales membres.

Mais tout en appréciant hautement l’implication de la Commission sur une question qui touche directement à la vie quotidienne de l’Église, la Comece aurait apprécié une intégration plus explicite de certains éléments suggérés dans sa contribution.

Le guide édité par la Commission européenne souligne le lien entre le caractère symbolique des lieux de culte et la nécessité de les protéger. «Cependant, déclare la Comece, il s’agit d’un tableau incomplet : la protection des lieux de culte devrait principalement être assurée en raison du fait que ces lieux sont l’un des contextes physiques où, principalement, les gens exercent leur droit fondamental à la liberté de religion, en particulier dans sa dimension communautaire».

L'organisme souligne qu'une partie de la terminologie utilisée dans le document final de la Commission est également discutable: par exemple, la référence laïque aux «événements saisonniers», au lieu de «fêtes religieuses» ou «célébrations religieuses clés». En outre, la mise en œuvre du guide devrait garantir une combinaison équilibrée entre la sécurité et l’élément crucial d’une fructification maximale, étant donné que les éléments d’accueil et d’ouverture sont essentiels au fonctionnement des églises et autres lieux de culte.

Des améliorations possibles dans l'avenir

L’idée de la Commission d’un document évolutif à mettre à jour régulièrement en consultation avec les Églises et les communautés religieuses est positive et la Comece est prête à contribuer davantage à son enrichissement et à son amélioration.

En ce qui concerne la protection des lieux de culte, la Comece se réjouit également que le consortium ProSPeReS (Système de protection pour les grands rassemblements de personnes sur les sites religieux) ait été sélectionné pour accéder au financement de l’UE. Ce projet est également le fruit des échanges de la Comece avec ses Conférences épiscopales membres dans le cadre de sa Commission des affaires juridiques. 

Grâce à une coopération entre des scientifiques, des experts en sécurité, des services publics (polices et pompiers) et des Églises et des communautés religieuses, le projet de consortium ProSPeReS, d’une durée de 2 ans, préparera un système de protection intégré pour accroître la sûreté et la sécurité des sites religieux dans les États Membres de l’UE. Les acteurs partageront les bonnes pratiques et recueilleront des informations sur les besoins et les exigences, avec des recommandations et du matériel de formation/sensibilisation. Les activités devraient également conduire à la création d’un réseau permanent.

(Communiqué de la COMECE)

08 juillet 2021, 18:15