Recherche

Vatican News
L’aumônier apostolique, le cardinal polonais Konrad Krajewski, en compagnie de réfugiés de l’île grecque de Lesbos, bénéficiaires des couloirs humanitaires de la Communauté Sant'Egidio, le 4 décembre 2019. L’aumônier apostolique, le cardinal polonais Konrad Krajewski, en compagnie de réfugiés de l’île grecque de Lesbos, bénéficiaires des couloirs humanitaires de la Communauté Sant'Egidio, le 4 décembre 2019.  

Couloirs humanitaires: 34 réfugiés sont arrivés de Lesbos en Italie

Mardi 13 juillet au matin, 34 réfugiés, dont certains mineurs non accompagnés, sont arrivés à Rome en provenance de l’île grecque de Lesbos, grâce à l’intermédiaire des couloirs humanitaires de Sant’Egidio. Ils seront accueillis dans les différentes régions de la péninsule à travers des parcours d'intégration précis.

Appartenant à treize nationalités (dont l'Afghanistan, le Mali, le Congo, la Somalie et la Syrie), les trente-quatre réfugiés vont être accueillis sur la péninsule selon le modèle désormais rôdé des couloirs humanitaires, qui depuis février 2016 ont permis à plus de 3 700 personnes de rejoindre l'Italie, la France, la Belgique et Andorre, à l'abri des trafiquants d'êtres humains.

Un accueil sans les fonds de l'État italien

Avec ce dernier couloir humanitaire -rendu possible par un protocole signé par la Communauté de Sant'Egidio et le ministère italien de l'Intérieur le 22 septembre 2020- huit mineurs non accompagnés et sept nouveaux majeurs qui ont eu 18 ans ces dernières semaines, en attendant un transfert, arrivent également en Italie. Il s'agit de garçons et de filles, arrivés en Grèce dès 2019, qui ont connu des voyages difficiles à travers l'Asie, l'Afrique ou le Moyen-Orient, subissant des mauvais traitements, l'exploitation et la violence. Les mineurs seront accueillis par des familles de l'Association du Pape Jean XXII et par des structures de type familial de certaines communes toscanes (Livourne, Pise, Scandicci) qui, avec le réseau des tuteurs volontaires de Toscane, sans recourir aux fonds de l'État, leur ont offert leur disponibilité.

L'étude de la langue italienne, primordiale

Outre la Toscane, des familles et des réfugiés seront accueillis dans le Latium, la Vénétie, l'Émilie-Romagne, les Marches, les Abruzzes et le Piémont. Tous ont entamé leur processus d'intégration dès la Grèce, en préparant leur départ par l'étude de l'italien avec un professeur de la Communauté de Sant'Egidio, connecté quotidiennement pour des cours de langue en ligne.

L'arrivée de ce mardi précède de quelques jours l'ouverture des activités d'été de Sant'Egidio à Athènes et à Lesbos, où -jusqu'à la fin du mois d'août 2021- 200 volontaires de toute l'Europe seront présents avec des distributions de nourriture, des ateliers éducatifs pour les enfants, des cours de langue et des excursions pour les résidents des camps de demandeurs d'asile.

13 juillet 2021, 12:55