Recherche

Vatican News
Le Palais Pereira, à Santiago du Chili, va accueillir les débats de l'Assemblée constituante. Le Palais Pereira, à Santiago du Chili, va accueillir les débats de l'Assemblée constituante.  (AFP or licensors)

Les évêques du Chili demandent de prier pour la nouvelle Constitution

L'Église chilienne propose aux catholiques du pays de réciter une prière, ce dimanche 4 juillet, pour tous les membres de la convention constitutionnelle qui s'engagera à rédiger une nouvelle Loi fondamentale.

VNS -  La Conférence épiscopale du Chili a publié une proposition pour la prière universelle qui sera lue dans les paroisses et communautés lors des messes de ce dimanche 4 juillet, afin de prier pour tous ceux qui, en tant que membres de la convention constitutionnelle, commenceront aujourd’hui la rédaction d'une nouvelle Constitution pour le pays.

«Nous te prions, Seigneur, pour toutes ces personnes qui, en tant que membres de la Convention constitutionnelle, commencent aujourd'hui à rédiger une nouvelle Constitution pour notre pays. Envoyez-leur l'Esprit Saint pour les assister de vos dons, afin qu'ils puissent écouter, dialoguer et proposer une nouvelle Constitution qui préserve le bien commun, fondée sur la paix et la justice», est-il écrit dans cette prière.

Une nouvelle étape vers la démocratie

Le Comité permanent de l’épiscopat a approuvé l'initiative proposée par la Commission nationale Justice et Paix, basée sur la demande expresse de certains électeurs afin que, à cette date, l'Église puisse unir sa prière pour les personnes qui, ce jour-là, commencent l'importante tâche de rédiger une nouvelle Loi fondamentale. La même commission a approuvé le texte de la pétition et a encouragé les fidèles, les prêtres et les agents pastoraux qui préparent la célébration liturgique dominicale, à diffuser largement la prière, afin que celle-ci soit présente dans tous les lieux où est célébrée l'eucharistie.

Le président chilien Sebastián Piñera avait annoncé ces derniers jours que ce dimanche 4 juillet 2021, à 10 heures, se tiendra la séance inaugurale de la Convention constituante aura lieu dans le bâtiment du Congrès national dans la ville de Santiago. La nouvelle Constitution remplacera celle qui a été rédigée sous la dictature d'Augusto Pinochet, et sera également la première dans l'histoire démocratique du pays à être écrite par des représentants choisis par les citoyens. Ce processus a été ouvert à la suite des graves émeutes qui avaient secoué le pays andin à la fin de l’année 2019. La session inaugurale coïncidera avec le 210e anniversaire de l'installation du premier Congrès national.

Vatican News Service

 

04 juillet 2021, 11:00