Recherche

Vatican News
Joe Biden et Vladimir Poutine, le 16 juin 2021, à Genève en Suisse. Joe Biden et Vladimir Poutine, le 16 juin 2021, à Genève en Suisse.   (ANSA)

Russie - Etats-Unis: deux puissances fondamentalement opposées

Tandis que le président américain Joe Biden était présent en Europe pour le sommet de l’Otan, il a rencontré mercredi 16 juin à Genève en Suisse son homologue russe, Vladimir Poutine. Qu’attendent les deux pays aux objectifs diplomatiques fondamentalement opposés l’un de l’autre ? Analyse avec Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur associé à l’institut Thomas More.

Entretien réalisé par Marine Henriot – Cité du Vatican

Trois heures de discussions entre les deux hommes, «la rencontre aurait pu moins bien se passer», commentent certains experts. Les présidents Joe Biden et Vladimir Poutine se sont retrouvés mercredi 16 juin à Genève pour un premier dialogue, plutôt informel selon la presse, sans apparition commune devant les journalistes mais des propos ont été distillés des deux côtés pour saluer l’évènement. Du coté de Moscou, on parle d’une discussion «franche et directe»; au lendemain de la rencontre, le Kremlin s’est réjoui du retour au «bon sens» des États Unis. Washington de son côté parle d’un dialogue aux «tonalités positives».

Après les attaques à distance, -Joe Biden avait qualifié Vladimir Poutine de «tueur» en mars dernier, s’attirant les foudres du Kremlin-, le face-à-face semble désormais apaisé.

Mais très peu de résultats concrets apparaissent pour l’instant, si ce n’est le retour des ambassadeurs dans leur pays respectifs. Qu’attendent les États-Unis et la Russie de l’un et l’autre ? La réponse de Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur associé à l’institut Thomas More.

Entretien avec Jean-Sylvestre Mongrenier


17 juin 2021, 12:46