Recherche

Vatican News
Missiles tirés depuis Gaza sur le sud de l'État hébreu Missiles tirés depuis Gaza sur le sud de l'État hébreu  (AFP or licensors)

Israël-Palestine: les causes du nouvel engrenage

Toujours aucun signe d’apaisement entre Israéliens et Palestiniens. Les frappes de Tsahal sur Gaza répondent aux tirs de missiles du Hamas sur le sud de l’État hébreu, qui doit faire face à des émeutes sur son propre sol. Impuissante, la communauté internationale appelle à la désescalade.

Manuella Affejee- Cité du Vatican 

Après deux séances infructueuses, le conseil de sécurité des Nations unies se réunit de nouveau vendredi pour débattre d’une situation devenue explosive. En attendant, les États-Unis, qui se sont opposés à toute déclaration commune pour faire cesser les affrontements, envoient un émissaire en Israël ainsi que dans les Territoires palestiniens, afin d’amener les deux parties à amorcer une baisse des tensions.

Depuis quelques jours, le cycle infernal des violences gagne en intensité. Le sud d’Israël a été la cible de centaines de missiles tirés depuis la bande de Gaza; en représailles, l’aviation israélienne mène de nombreuses frappes sur le territoire palestinien enclavé. Bilan: 67 morts -dont 17 enfants- et des centaines de blessés côté gazaoui, 7 morts – dont un enfant- côté israélien. Ni Israël, ni le Hamas et le Jihad islamique ne semblent vouloir accepter pour le moment le principe d’une trêve.


Inquiétantes émeutes en Israël

Dans le même temps, des émeutes nocturnes se multiplient dans plusieurs villes mixtes et arabes de l’État hébreu, comme Lod, où l’état d’urgence a été déclaré. Les images d’affrontements entre jeunes Palestiniens d’Israël et la police tournent en boucle sur les chaines de télévision; d’autres montrent des militants juifs d’extrême-droite manifester et terroriser des citoyens arabes. Hier encore, la diffusion du lynchage d’un homme considéré arabe par une foule d’hommes a suscité un vif émoi dans le pays.

«Ce qui se passe depuis ces derniers jours dans les villes d'Israël est insupportable... rien ne justifie le lynchage d'Arabes par des juifs et rien ne justifie le lynchage de juifs par des Arabes», a déclaré dans la nuit Benjamin Netanyahu, affirmant qu'Israël était confronté à un «combat sur deux fronts».

Comment en est-on arrivé à ce degré de violence? Faut-il craindre un embrasement en Israël même? Avec quelles possibles répercussions?

L’éclairage de Frédéric Encel, docteur en géopolitique et maître de conférences à Sciences Po Paris.

L'éclairage de Frédéric Encel
13 mai 2021, 10:15