Recherche

Vatican News
écoliers indiens priant en classe écoliers indiens priant en classe 

Inde: des chrétiens s’élèvent contre l’obligation de rites hindous dans les écoles

Dans les écoles publiques et privées de l’Ouest de l’Inde, les élèves seront désormais obligés de réciter plusieurs prières hindoues; de nombreux parents et enseignants chrétiens s’insurgent contre cette grave atteinte à la liberté religieuse qui, de surcroît, touche au droit de l’Église d’administrer ses propres institutions.

Les établissements publics et privés -y compris chrétiens- situés sur le territoire fédéral de Dadra et Nagar Haveli et Daman et Diu auront désormais l’obligation de célébrer Vasant Panchami (festival hindou qui marque la préparation à l'arrivée du printemps), en vénérant Saraswati, déesse de la connaissance. La circulaire gouvernementale envoyée aux écoles indique les prières devant être récitées ainsi que les rites à accomplir à cette occasion; les établissements auront ensuite pour tâche d’envoyer des rapports de conformité, assortis de photos, aux autorités compétentes.

Cette décision n’a pas manqué de susciter de vives réactions parmi la communauté chrétienne locale. L’un de ses porte-paroles, cité par l’agence Fides, dénonce ainsi «une manière de limiter la pratique de sa propre foi » ainsi qu’une «violation (..) du droit d'administrer ses propres institutions», deux prérogatives pourtant garanties aux minorités religieuses par la Constitution indienne. «La communauté chrétienne, qui aime la paix, prie afin que l'Inde continue à prospérer et que le tissu séculaire de notre terre pluraliste demeure intact», a déclaré A.C Michael, laïc catholique et coordinateur du United Christian Forum, au nom duquel il réclame le retrait de cette circulaire.

Il y a deux ans, la même administration avait tenté de retirer le Vendredi Saint de ses festivités officielles. Les chrétiens s'étaient alors adressés à la Haute Cour de Bombay, et la mesure en question avait été révoquée.

18 février 2021, 13:07