Recherche

Vatican News
Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa, le 19 janvier 2021. Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa, le 19 janvier 2021.   (ANSA)

Le très populaire président portugais remet en jeu son mandat

Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa affrontera ce dimanche 24 janvier les urnes dans un contexte inédit : le pays est confiné depuis une semaine pour faire face à la propagation de la pandémie.

Entretien réalisé par Marine Henriot - Cité du Vatican 

C’est une journée d’élection présidentielle très particulière qui aura lieu demain dimanche 24 janvier au Portugal: le pays est sous le coup d’un confinement depuis une semaine, il est actuellement au premier rang mondial en nombre de nouvelles contagions par rapport à sa population. Une situation sanitaire qui pourrait faire bondir l’abstention. 

Mais l’issue du scrutin ne laisse que très peu de place aux doutes. Le président sortant Marcelo Rebelo de Sousa fait en effet partie du cercle restreint des chefs d’État au taux de popularité élevé. Il devrait donc l’emporter pour un deuxième et dernier mandat. 

Quelques interrogations demeurent cependant. Sera-t-il élu dès le premier tour? Battra-t-il le record de Marco Soarès, président le mieux élu du pays avec 70% des voix en 1991? Quelle est la recette du président portugais pour rester populaire? Les explications d’Yves Léonard, historien, spécialiste du Portugal, auteur du livre Histoire du Portugal contemporain paru aux éditions Chandeigne :

Entretien avec Yves Léonard
22 janvier 2021, 07:47