Recherche

Vatican News
Arrivée des orphelins ukrainiens de Tchernobyl en Irlande (2019) Arrivée des orphelins ukrainiens de Tchernobyl en Irlande (2019) 

Un conte de Noël et d’espoir pour les enfants de Tchernobyl

«L'opération Père Noël» est en cours pour les enfants de Tchernobyl qui ne pourront pas se rendre en Irlande à Noël en raison des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.

Lydia O'Kane – Cité du Vatican

Chaque année, 50 à 60 enfants orphelins de la région de Tchernobyl en Ukraine sont accueillis dans des familles irlandaises qui leur permettent de vivre de belles célébrations de Noël. Toutefois, en raison des restrictions imposées par la crise sanitaire et pour la première fois depuis 20 ans, les enfants ne pourront pas ouvrir leurs cadeaux sous le sapin.

Pour l'organisation caritative Chernobyl Children International, l'annulation des «vols du Père Noël» est profondément décevante. Interrogé par la section anglophone de Vatican News, Adi Roche, fondatrice de l'organisation caritative et directrice générale bénévole, se souvient des scènes de joie des années précédentes: «chaque année, lorsque les portes s'ouvrent à l'aéroport de Dublin ou à l'aéroport de Shannon, ici en Irlande, et que les enfants sortent (certains en marchant, d’autres à béquilles ou en fauteuil roulant), c’est une explosion de joie avec les familles irlandaises qui courent au-delà des barrières pour embrasser ces enfants et les serrer dans leurs bras aimants», raconte-elle.

Malheureusement, cette année, «nous avons dû prendre la triste et déchirante décision de ne pas faire voyager les enfants; car ceux qui ont des besoins spéciaux sont encore plus vulnérables en raison de la fragilité de leur système immunitaire», explique-t-elle.

Déception des familles

De nombreuses familles irlandaises qui se réjouissaient d'accueillir ces enfants chez elles pendant la période de Noël ont été bouleversées par l’annulation de la venue des petits Ukrainiens. La famille Cox de Castlebar, dans l'ouest du pays, accueille Igor Shadzkou sous son toit depuis plusieurs années. Même s’il ne viendra pas cette année, ils laisseront quand même une chaise vide à leur table pour se souvenir de lui.

Mais Noël est la période des miracles et de l’espérance ; aussi, Adi Roche et son association ont-elles mis un place un autre plan d’action.

«Opération Père Noël»

«Nous essayons d'envoyer un peu de Noël aux enfants de Tchernobyl et nous avons baptisé cela “Opération Père Noël Tchernobyl 2020”. Nous avons des volontaires avec nous qui dirigent l'aide et emballent les paquets pour qu'ils soient acheminés par mer à temps pour Noël», détaille-t-elle.

En plus des cadeaux, l'aide envoyée inclura du matériel médical de base, des couches, de la nourriture et divers produits sanitaires qui seront livrés à l’institution-phare de Vesnova, dans le sud de l’Ukraine, à temps pour le Noël orthodoxe, qui sera célébré le 7 janvier.

Malgré les défis économiques posés par la pandémie, l’organisation caritative d’Adi Roche témoigne d’un soutien massif des Irlandais; grâce à leur aide généreuse, Tchernobyl Children International a pu maintenir ses services. «Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir», ajoute Adi Roche. Et Dieu sait que nous avons beaucoup à espérer pour ce Noël.

19 décembre 2020, 17:41