Recherche

Vatican News
Le Brexit, enjeux politiques et économiques Le Brexit, enjeux politiques et économiques  (AFP or licensors)

Les inconnues du Brexit

Le Royaume-Uni et l'Union européenne devraient se quitter définitivement sans qu'aucun accord ne soit signé entre eux. Dans ce cas, les règles de base de l'OMC (Organisation mondiale du Commerce) vont donc s'appliquer dès le 1er janvier.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel – Cité du Vatican

L’incertitude durera jusqu’au bout, c’est à dire le 31 décembre. Les discussions entre Le Royaume-Uni et l’Union européenne pour obtenir un accord après le Brexit se donnent encore du temps. Elles devaient s’achever dimanche dernier mais le Premier ministre britannique Boris Johnson et la présidente de la Commission européenne Ursula Van der Leyen ont encore repoussé l’échéance, malgré les tons très pessimistes des deux parties ces derniers jours.

Trois sujets de blocage

Si la rupture définitive est actée dans deux semaines, Londres et Bruxelles veulent croire d'ici -là à la possibilité d’un accord, mais la perspective d’un «no deal» est bien réelle. Trois sujets de blocages n’ont toujours pas été résolus : l’accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques, les modalités de règlement des différends dans le futur accord et les conditions que les Européens exigent des Britanniques pour éviter toute concurrence déloyale.

À l’heure où nous parlons il est encore impossible de savoir quelle sera l’issue de ces négociations. Une chose est sûre, derrière les questions économiques, la question du post-.Brexit est bien avant tout politique, à commencer pour le Premier ministre britannique sur lequel la pression est grande.

La chercheuse Georgina Wright suit les questions liées au Brexit à l’Institute for Governement de Londres

Entretien avec Georgina Wright, de l'Institue for Government

 

15 décembre 2020, 11:16