Recherche

Vatican News
Vue sur Puerto Barrios au Guatemala, le 5 novembre 2020. Vue sur Puerto Barrios au Guatemala, le 5 novembre 2020.  (AFP or licensors)

Plus de 200 morts ou disparus dans l'ouragan Eta en Amérique centrale

Depuis plusieurs jours, les pluies diluviennes de l'ouragan Eta s'abattent sur plusieurs pays d'Amérique Centrale, un dernier bilan des autorités évoquent 200 personnes mortes ou disparues.

Les pluies diluviennes provoquées par le cyclone ont fait d'importants glissements de terrains, notamment au Guatemala, pays le plus touché par la catastrophe climatique.

Plusieurs territoires sont complétement ensevelis par les glissements de terrains, c'est le cas du village indigène de Queja dans le nord du pays. À cause des inondations, les routes sont coupées, une escouade militaire a finalement pu rejoindre le village, vendredi 6 novembre, pour rechercher les survivants dans les décombres. Plus de 150 personnes sont mortes ou disparues, rien qu'au Guatemala.

Eta frappera Cuba dimanche 

Les pluies torrentielles de l'ouragan se sont également abattues ces derniers jours, sur le Costa Rica, le Panama, le Salvador, et le Mexique, notamment sur le Chiapas, l'un des états les plus pauvres du pays, où les autorités annoncent avoir découverts une vingtaine de victimes emportées par des cours d'eau en crue. Le Nicaragua compte également ses morts, des images montrent des dizaines de sinistrés errant dans les décombres de leurs maisons, toits envolés et murs emportés.

Pour l'Amérique Centrale, le cauchemar n'est pas terminé; l'ouragan devrait frapper Cuba dimanche 8 novembre, il menace également le sud-est du Mexique, la Jamaïque, les îles Caïmans et le sud de la Floride.  

07 novembre 2020, 12:03