Recherche

Vatican News
Sculpture à Postdam pour les 30 ans de la réunification Sculpture à Postdam pour les 30 ans de la réunification 

30 ans de la réunification allemande: catholiques et évangéliques unis

Liberté, démocratie, solidarité, cohésion : tels sont les principes de base indiqués par les catholiques et les évangéliques en Allemagne, le jour où le pays célèbre le 30e anniversaire de sa réunification. C'est en effet le 3 octobre 1990 que la République démocratique allemande, jusqu'alors sous domination soviétique, a fusionné avec la République fédérale d'Allemagne.

Vatican News

«Pour une Allemagne unie - lit-on dans une déclaration signée par Mgr Georg Bätzing, président de la conférence des évêques allemands, et Heinrich Bedford-Strohm, président du Conseil de l'Église évangélique en Allemagne - nous affirmons notre engagement clair en faveur de la démocratie».

En ce qui concerne la présidence allemande du Conseil de l'UE, qui s'étend du 1er juillet au 31 décembre, la note œcuménique souligne qu'elle montre, avec son programme, que «pour l'Allemagne, la responsabilité et la solidarité sont particulièrement importantes dans le contexte européen».

Face aux conséquences de la pandémie de Covid-19, notamment «l'aggravation des inégalités sociales et la polarisation du discours public, la montée du nationalisme et de l'antisémitisme agressif», il est clair que «l'unité dans la diversité exige un respect inconditionnel de l'autre, une compréhension mutuelle et une solidarité».

Les catholiques et les évangéliques se disent également «fermement opposés aux tendances à la division sociale» et insistent sur la nécessité pour tous d'œuvrer pour l'unité de la société. «L'écoute mutuelle doit être l'attitude des gens qui ont des histoires différentes et qui viennent de l'Est et de l'Ouest» de l'Allemagne. Car «il sera alors clair que peu importe qui est à l'Est et qui est à l'Ouest», souligne la déclaration. «Ce qui compte, c'est que nous nous respections et nous soutenions les uns les autres».

La note conjointe se termine par une invitation à «se tourner vers la puissance de Dieu», en particulier à un moment difficile où nous devons relever «le défi de la pandémie de coronavirus», confiants qu'Il «nous donnera la force dont nous avons besoin».

04 octobre 2020, 15:36