Recherche

Vatican News
Le 16 octobre marque la journée mondiale de l'alimentation. Le 16 octobre marque la journée mondiale de l'alimentation. 

Journée mondiale de l’alimentation de l'ONU : vers une agriculture résiliente

« Cultiver, nourrir, préserver, ensemble ; agissons pour l’avenir » : tel est le thème cette année de la Journée mondiale de l’alimentation organisée par la FAO, l’agence des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et qui a lieu ce vendredi.

Entretien réalisé par Xavier Sartre – Cité du Vatican

Selon l’agence onusienne, 700 millions de personnes souffrent de la faim sur la planète. Elles seront 130 millions de plus d’ici la fin de l’année à cause de la pandémie de Covid-19. Dans les pays déjà à risque, le virus ne fait qu’aggraver une situation déjà tendue, comme au Yémen, où la situation est la plus préoccupante ou en République Démocratique du Congo.

Dans les autres pays, où en temps normal, il n’y a pas de problèmes particuliers en matière d’alimentation et d’agriculture, les filières agricoles ont été désorganisées. Certaines récoltes n’ont pas été effectuées correctement par manque de main d’œuvre à cause des confinements. Les désordres engendrés par les mesures prises pour contrer la pandémie ont ainsi des conséquences sur la sécurité alimentaire.

Dominique Burgeon, Directeur de la Division urgences et réhabilitation à la FAO, précise aussi qu’à l’inverse, certains producteurs, notamment les plus petits, se retrouvent avec des stocks qu’ils ne parviennent pas à écouler, les récoltes étant survenues pendant les confinements locaux.

Dans ce contexte, tous les acteurs, États, entreprises et consommateurs, doivent s’impliquer pour aider à améliorer la situation alimentaire mais aussi à venir en aide aux producteurs. L’objectif est bien de mettre sur pied une agriculture «résiliente», capable de surmonter les crises de toutes sortes. 

Entretien avec Dominique Burgeon de la FAO
16 octobre 2020, 08:58