Recherche

Vatican News
Le Pape s'exprimant lors de la 75ème Assemblée générale des Nations unies. Le Pape s'exprimant lors de la 75ème Assemblée générale des Nations unies.  (ANSA)

75 ans de l'ONU : appel de Pax Christi à son renforcement

Les Nations unies célèbrent ce 24 octobre leurs 75 ans. À cette occasion, le Pape a envoyé un tweet pour saluer l'événement. Pax Christi international a adressé également une déclaration appelant l'ONU à se renforcer pour affronter l'après-covid.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

«Si nous voulons un développement humain intégral pour tous, il faut éviter la guerre en assurant la primauté du droit et le recours à la négociation et à l'arbitrage. La Charte des Nations unies, appliquée avec transparence et sincérité, est un point de référence pour la justice et la paix» : c'est par ses mots que le Pape François salue dans un tweet ce samedi les 75 ans de l'ONU. Il s'était déjà adressé à l'organisation à l'occasion de l'Assemblée générale en septembre dernier.

 

Inquiétudes de Pax Christi

Pax Christi international, qui célèbre également cette année ses 75 ans, profite de cet anniversaire pour s'adresser avec ses membres et partenaires à l'ONU. Dans sa déclaration, Pax Christi relève les défis auxquels font face les Nations unies et exprime sa préoccupation envers «l’incapacité systématique du Conseil de Sécurité d’agir dans des moments critiques, ainsi que par le refus de certains États membres de prendre des mesures plus courageuses pour faire face à la crise climatique, par les réponses insuffisantes face aux besoins pressants des migrants et des réfugiés, par le relâchement des efforts pour un désarmement nucléaire et l’absence d’engagement avec les citoyens du monde».

Malgré ce sombre tableau, Pax Christi espère que la crise de la covid-19 sera une occasion pour renforcer l'ONU. Pour cela, et pour respecter la déclaration adoptée le 21 septembre dernier et qui rend hommage au multilatéralisme et réitère l'engagement de préserver les générations futures de la guerre, il faut, estime l'organisation catholique, que les États membres rejettent «le populisme qui se nourrit du nationalisme» et travaillent ensemble pour un monde plus durable.

Recommandations aux États membres

Pour tenir les engagements de l'Agenda 2030 pour le Développement Durable, les dirigeants du monde doivent repenser «l’ordre mondial qui est en train d’atteindre ses limites sociales, économiques et écologiques, comme cette année de bouleversements vient abondamment de le montrer».

Pax Christi demande donc aux États membres «d'appuyer la proposition du secrétaire général de priorisation de la prévention des conflits et de l’appui à la paix, en tant que composante de la restructuration du pilier “paix et sécurité” des Nations unies, et pour ce faire aider au travail de recherche des causes profondes, à la pacification, à la médiation, au maintien de la paix et à l’action après conflit».

Pax Christi propose aussi d'«examiner, choisir et mettre en œuvre des approches non-violentes à la solution des conflits qui mettent en danger la paix et la sécurité internationales», d'«augmenter le budget de fonctionnement de l’ONU», de «redéployer des ressources vers les budgets des Objectifs de développement et les détourner des budgets de dépenses militaires mondiales». Autre demande : la ratification du Traité d'interdiction des armes nucléaires.  

Réaction de Mgr Stenger, évêque de Troyes et président de Pax Christi France
24 octobre 2020, 13:30