Recherche

Vatican News
Réfugiés vénézuéliens à Lima au Pérou Réfugiés vénézuéliens à Lima au Pérou  (AFP or licensors)

Venezuela : hausse des cas de Covid-19 dans la province de Maracaïbo

En raison de la situation sanitaire qui ne tend pas à s’améliorer, les évêques de cette province vénézuélienne maintiennent la fermeture des églises et la suspension des messes publiques. Ils s’en expliquent dans un communiqué.

«Je t'ai ordonné d'être fort et courageux. Ne crains rien, car le Seigneur ton Dieu sera toujours avec toi» : ce sont avec ces mots tirés du livre de Josué, que les évêques de la province ecclésiastique de Maracaibo, composée des diocèses de Cabimas, El Vigía-San Carlos del Zulia, Machiques et l'archidiocèse de Maracaibo au Venezuela, débutent leur communiqué adressé au Peuple de Dieu et dans lequel ils abordent la situation sanitaire de leur région. A l’heure actuelle, le Venezuela compte quelque 6 000 cas officiellement déclarés de coronavirus.

«Ces dernières semaines, le nombre de contaminations a considérablement augmenté, causant plusieurs décès, et cela, malgré les mesures de quarantaine imposées, que certains citoyens ne respectent malheureusement pas», constatent les évêques, qui décident donc en conséquence de prolonger la fermeture des églises et la suspension des messes publiques.

Cette pandémie s’ajoute à la crise très grave que traverse le pays depuis des années. Au cours de ces 3 derniers mois de quarantaine, les diocèses de la province assurent avoir informé les fidèles des bonnes attitudes à avoir, promu des initiatives de solidarité et d’assistance aux plus pauvres. Les évêques, qui s’inquiètent de l’augmentation du nombre de cas de Covid-19, notamment dans l’État de Zulia et Merida, appellent la société à respecter les mesures de distanciation, à rester à la maison et à ne sortir qu’en cas de nécessité.

Les évêques de Maracaïbo remercient le personnel médical «pour son dévouement, son désintéressement, l’amour mis dans l’exercice de sa profession» ; ils demandent également aux autorités sanitaires compétentes de fournir aux médecins et aux travailleurs de santé «tous les outils, équipements et vêtements appropriés afin qu'ils puissent exercer en toute sécurité leur profession, dont le but est de sauver des vies». «Nous regrettons aussi profondément la mort de plusieurs médecins qui ont donné leur vie pour soigner les personnes infectées par le coronavirus», écrivent-ils encore.

Un dernier appel est lancé aux autorités civiles et politiques du territoire, compte tenu de la progression de l’épidémie, pour que celles-ci intensifient davantage leur action de prévention. «Nous rappelons à tous les fidèles et aux personnes de bonne volonté que leurs pasteurs continueront à les accompagner dans cette crise difficile ; nous vous exhortons à avoir foi dans la parole du Seigneur», conclut le communiqué. 

01 juillet 2020, 15:26