Recherche

Vatican News
Plusieurs personnalités appellent à des initiatives pour protéger les personnes âgées. Image d'illustration. Plusieurs personnalités appellent à des initiatives pour protéger les personnes âgées. Image d'illustration.   (AFP or licensors)

Une tribune pour soutenir les personnes âgées

Plusieurs personnalités dont Andrea Riccardi, historien et fondateur de la Communauté de Sant’Egidio , Romano Prodi, ancien président de la Commission européenne et ancien chef du gouvernement italien, et le cardinal Matteo Zuppi, archevêque de Bologne en Italie, signent une tribune de soutien aux aînés, publiée dans les colonnes de plusieurs journaux en Europe, parmi lesquels "Ouest-France".

Cet appel s’adresse à tous, débutent les signataires dans cette tribune publiée dans plusieurs quotidiens européens, «pour un changement ferme des mentalités qui conduise à prendre de nouvelles initiatives, sociales et sanitaires, à l’égard des populations âgées», car les personnes âgées sont en danger, en Europe comme ailleurs, face à la pandémie de coronavirus.

Les signataires font part de la préoccupations après le partage de récits funestes des hécatombes qui ont lieu dans les maisons de retraites. «L’idée s’installe qu’il est possible de sacrifier leurs vies en faveur d’autres vies. Le Pape François parle à ce propos de "culture du déchet" qui retire aux personnes âgées le droit d’être considérées comme des personnes et fait d’elles un numéro et, dans certains cas, même moins que cela

Le danger de la santé sélective 

La danger selon les signataires ? La mise en place d’un modèle qui privilégie une «santé sélective», «tenant pour résiduelle la vie des personnes agées». Leur grand âge et les autres maladies dont elles pourraient souffrir justifieraient le fait de choisir d’accorder un soin vital à une personne plus jeune et en meilleure santé. «Se résigner à une issue de cette sorte est humainement et juridiquement inacceptable. Cela l’est également dans une vision religieuse de la vie, mais aussi dans la logique des droits de l’homme et de la déontologie médicale», peut-on lire dans la tribune. En aucun cas nous ne devons accepter cette situation, rappelle les signataires, «L’apport des personnes âgées continue d’être l’objet d’importantes réflexions dans toutes les civilisations. Il est fondamental dans la trame sociale de la solidarité entre les générations. Nous ne pouvons pas laisser mourir la génération qui a lutté contre les dictatures, qui a peiné pour reconstruire après la guerre et qui a construit l’Europe.»

En conclusion, la tribune rappelle les principes de l’égalité de traitement et du droit universel aux soins, conquis au cours de l’histoire, «que la valeur de la vie reste la même pour tous» car «celui qui méprise l’existence fragile et faible des plus âgés se prépare à dévaluer toutes les existences».

26 mai 2020, 16:26