Recherche

Vatican News
Un enfant syrien réfugié se lave les mains. Un enfant syrien réfugié se lave les mains.  

Poèmes pour la paix, l’initiative de l’Unicef pour les jeunes touchés par la guerre

Une nouvelle initiative a été lancée par l’Unicef à l’occasion de la Journée mondiale de la poésie, samedi 21 mars 2020.

Intitulé «Poèmes pour la paix», le projet fait partie d’une campagne internationale de UNICEF qui concerne dix pays de la planète, touchés par les atrocités de la guerre et multiples conflits. Il s’agit notamment de la Syrie, le Yémen, l’Afghanistan, la RD Congo, l’Irak, la Somalie, le Mali, le Sud Soudan, la Palestine et l’Ukraine. Aux quatre coins du monde, des jeunes partagent des poèmes appelant à la paix dans leur pays d’origine.

«Les paroles de ces jeunes poètes en herbe sont porteuses d'un message fort: les enfants et les jeunes qui vivent avec les horreurs de la guerre en ont assez», a déclaré Paloma Escudero, directrice de la communication à l'UNICEF, poursuivant: «Alors que la bataille contre le Covid-19 fait rage, nous avons plus que jamais besoin de paix, de bonté et de solidarité».

Le 21 mars a été proclamé Journée mondiale de la poésie par l’Unesco à Paris en 1999. L'objectif de cette journée est d'encourager la lecture, la rédaction, la publication et l'enseignement de la poésie dans le monde entier et de «donner une reconnaissance et une impulsion nouvelles aux mouvements poétiques nationaux, régionaux et internationaux».

En 2019, 420 millions d’enfants vivaient encore dans une zone de guerre dans le monde. Ce nombre a augmenté de 30 millions depuis 2016, selon l’ONG Save the Children, et concerne une quinzaine de pays. 

21 mars 2020, 16:46