Recherche

Vatican News
Manhattan Bridge, New York City. Manhattan Bridge, New York City.   (2020 Getty Images)

Les États-Unis prévoient un plan de relance à 2 000 milliards de dollars

C’est le plus gros plan de relance jamais approuvé par le Congrès américain. 2 000 milliards de dollars injectés dans la première économie mondiale. Après plusieurs jours d’intenses discussions, la Maison Blanche et le Sénat viennent de parvenir à cet accord de relance, mercredi 25 mars.

L’économie américaine, probablement entrée en récession, est déjà durement frappée par la pandémie de coronavirus. À la Maison Blanche, on présente donc ce plan comme le plus gros programme d’aide à l’économie réelle de l’Histoire des États-Unis.

Et pour cause, le texte a arraché le consensus des démocrates et républicains au Sénat. Il doit maintenant  partir à la Chambre des représentants avant d’être promulgué par Donald Trump. Face à la pandémie qui gagne du terrain dans le pays, 700 morts, 53 000 cas confirmés, l’urgence dictée par le président américain s’est faite ressentir.

“Nous avons besoin d’injecter des liquidités et de stabiliser les marchés financiers”, expliquait déjà mardi le conseiller économique du président Trump. Effet garanti. Avant l’annonce de l’accord, Wall Street bondissait mardi soir, enregistrant même sa plus forte progression en une séance depuis 90 ans.

Les mesures de cet accord devraient inclure des aides directes versées aux Américains, des prêts pour les petites entreprises et pour les poids lourds de l'économie, dont le secteur aérien, ainsi que plus de moyens pour les hôpitaux américains.

Chez les républicains et les démocrates, une préoccupation étaient dans toutes les têtes: celle de ne pas répéter les excès du plan de sauvetage de la crise financière de 2008, et de donner la priorité aux travailleurs.

 

25 mars 2020, 12:26