Recherche

Vatican News
Une représentation de la communion des saints. Une représentation de la communion des saints. 

Histoire de sainteté: sainte Rose Philippine Duchesne

La religieuse française, décédée en 1852 et canonisée en 1988, est fêtée le 18 novembre.

Philippine Duchesne est née à Grenoble en 1769. La Révolution française, dans laquelle son père tient une place importante, l'arrache au couvent de la Visitation. C'est à Grane qu'elle affermit sa vocation. En pleine Terreur elle fonde une petite communauté qui visite les prisonniers et les pauvres. En 1804 elle entre dans la Société du Sacré-Cœur de Madeleine-Sophie Barat. En 1817, à l'âge de 49 ans, elle part en mission en Floride et en Louisiane. Elle fonde une école où enfants noirs, blancs et métis sont éduqués ensemble, en plein Sud esclavagiste. D'autres fondations suivent.  

A 72 ans elle part en mission chez les Indiens Potowatomies que le gouvernement fédéral vient de déporter. C'était le but de sa vie. Trop âgée pour apprendre la langue c'est par la prière qu'elle témoigne. Les Indiens l'appellent: "la-femme-qui-prie-toujours". Sa santé donnant des inquiétudes on la rappelle en Louisiane. Elle vivra encore 10 ans n'oubliant jamais "ses" Indiens. Elle meurt le 18 novembre 1852, elle a 83 ans.    

Béatifiée par Pie XII le 12 mai 1940, elle est canonisée par le Pape Jean-Paul II le 3 juillet 1988.

Catherine Aubin retrace le parcours palpitant de cette éducatrice et missionnaire dans le Missouri.

Soeur Catherine Aubin raconte l'histoire de Rose Philippine Duchesne



17 novembre 2019, 18:30