Cerca

Vatican News
Une petite fille dessinant un portrait de Nelson Mandela  le 18 juillet 2019, dans une école en Afrique du Sud. Une petite fille dessinant un portrait de Nelson Mandela le 18 juillet 2019, dans une école en Afrique du Sud.  (AFP or licensors)

Dans le monde, un enfant sur six n’est pas scolarisé

Encore 258 millions d’enfants et adolescents entre 6 et 17 ans n’ont pas accès à l’école aujourd’hui. Ce sont les chiffres donnés ce vendredi par l'UNESCO, une semaine avant le rassemblement des Nations Unies. Cela équivaut à près d’un enfant sur six dans le monde.

Cécile Mérieux – Cité du Vatican

Dans un communiqué publié ce vendredi, l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) dévoile les statistiques de l’année 2018. Il y est révélé que pendant plus d’une décennie, les progrès de la scolarisation ont été minimes voire nulles. «Des mesures urgentes n’ont pas été prises», dénonce l'organisation onusienne, qui souligne que «12 millions d’enfants n’entreront pas dans une école» cette année encore, insiste le communiqué.

Ces statistiques confirment les projections de l’UNESCO, indiquant qu’en l’état actuel, un enfant sur six ne sera pas scolarisé en 2030 et seulement six enfants sur dix accèderont à l’enseignement secondaire.

Reflet d'inégalités multidimensionnelles

L’écart de développement économique entre les pays se constate également concernant la scolarisation. La proportion des enfants en âge d’aller à l’école (entre 6 et 11 ans) mais n’étant pas scolarisés est de 2% pour les pays riches et de 19% pour les pays pauvres. Cet écart se creuse en avançant en âge : 8% des jeunes de 15 à 17 ans ne sont pas scolarisés dans les pays développés, alors que la proportion s’élève à 61% pour les pays en voie de développement.

Les filles restent les premières victimes de cette privation d’éducation. L’UNESCO évalue à 9 millions le nombre de jeunes filles qui n’iront pas à l’école primaire, pour trois millions de garçons de la même tranche d’âge.

Parmi ces jeunes filles, près de la moitié (quatre millions) vivent en Afrique subsaharienne, où la situation est «la plus préoccupante» d’après Audrey Azoulay, la directrice générale de l’UNESCO. Cette dernière a affirmé vouloir faire de l’éducation des jeunes filles et des femmes «notre plus grande priorité».

Un défi international

Ces chiffres ne laissent pas beaucoup d’optimiste quant à la réalisation d’un des Objectifs de Développement Durable (ODD) de la communauté internationale. Celle-ci s’était lancé le challenge d’atteindre l’éducation inclusive et de qualité accessible pour tous en 2030.

Les statistiques ont été publiées une semaine avant l’ouverture de la session annuelle de l’Assemblée Générale des Nations Unies qui doit examiner l’avancée des Objectifs de Développement Durable et réévaluer les financements attribués pour les mener à bien.

«Il ne nous reste que 11 ans pour accomplir la promesse que chaque enfant aille à l'école et apprenne. Pourtant, les nouvelles statistiques nous donnent une image constante et persistante d’accès et de qualité médiocres d’année en année», a déclaré Silvia Montoya, directrice de l'Institut de statistique de l’UNESCO. «Ces défis ne sont pas insurmontables. Ils peuvent être surmontés en combinant une action intensive et plus de moyens financiers. Nous avons besoin d'un engagement réel de chaque gouvernement, soutenus par des ressources, pour faire le travail.»

13 septembre 2019, 17:58