Cerca

Vatican News
Des femmes manifestant pour dénoncer des abus de policiers sur des jeunes filles, le 16 août 2019 à Mexico. Des femmes manifestant pour dénoncer des abus de policiers sur des jeunes filles, le 16 août 2019 à Mexico. 

L’épiscopat mexicain s’engage contre les violences faites aux femmes

Plusieurs évêques du Mexique se sont exprimés ces derniers jours sur le phénomène des féminicides et, plus largement, des violences faites aux femmes. Le pays reste l’un des plus dangereux pour les femmes en Amérique latine. On estime que chaque jour au Mexique, trois femmes sont assassinées et 49 subissent une agression sexuelle. L’ampleur de ces phénomènes pousse l’Église locale à réagir.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

C’est à l’occasion des 375 ans d’un séminaire que l’archevêque de Puebla, Mgr Victor Sanchez Espinosa, a appelé à la mobilisation en rappelant que «les femmes ont un besoin extrême d’une meilleure sécurité dans la société» et «ne peuvent pas continuer à être victimes de viols, d’homicides, de violence et d’autres crimes». Il a donc exhorté tous les secteurs de la société à lutter contre «les actes violents à l’égard des femmes et de tous les êtres humains», car «la vie est sacrée et doit être protégée».

Cet appel s’ajoute à d’autres interventions comme celle de l’évêque de Celaya ou celui d’Irapuatao, qui ont demandé ces derniers jours la mise en place de mesures adéquates pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Les statistiques montrent que les féminicides sont en augmentation constante au Mexique, avec 470 assassinats de femmes recensés au premiers semestre 2019, parmi lesquelles une centaine par arme à feu. Les chiffres montrent aussi que chaque mois, 1530 plaintes sont déposées pour des cas d’abus sexuels sur des femmes, une donnée qui ne tient naturellement pas compte des victimes qui gardent le silence par crainte de représailles.

Longtemps accusée d’inertie face aux abus sexuels commis dans ses propres rangs, l’Église mexicaine cherche donc à s’engager d’une manière plus incisive dans ce combat pour le respect des femmes.

21 août 2019, 17:12