Cerca

Vatican News
Un navire turc de forage est arrivé ce lundi au large des côtes de la République turque de Chypre du Nord. Un navire turc de forage est arrivé ce lundi au large des côtes de la République turque de Chypre du Nord.  

Inquiétudes autour de forages turcs au large de Chypre

Un projet de forage de la Turquie au large de Chypre suscite l’inquiétude de plusieurs pays. Mais malgré les appels à la retenue des Etats-Unis, de l’Egypte de la France et les mises en garde de l’UE et de la Grèce, Ankara annonce poursuivre ces travaux de forage de gaz.

Ankara «rejette» les critiques de responsables grecs et européens, et confirme qu'un deuxième navire se trouve déjà au large de Chypre, prêt à lancer ses travaux d'exploration.

C’est l’arrivée lundi de ce navire turc au large de la péninsule de Karpas, dans la partie contrôlée par la Turquie, qui a déclenché les tensions. De même que l’annonce par le ministre turc de l'Energie du lancement des opérations de forage des gisements gaziers et pétroliers à partir de la semaine prochaine.

Nicosie a critiqué une nouvelle violation de ces droits souverains considérant que la zone de forage appartenait à sa zone économique exclusive, ce que conteste Ankara.

Réunis le mois dernier à Malte, les dirigeants des Etats méditerranéens de l'Union européenne avaient menacé la Turquie de sanctions dénonçant une «violation de la souveraineté de Chypre». La Grèce avait elle aussi haussé après l'envoi du navire Yavuz.

Ces incidents ne sont pas les premiers du genre. La République de Chypre a signé ces dernières années des contrats d'exploration avec des géants des hydrocarbures, mais Ankara réclame la suspension de toute exploration, dénonçant des actions «unilatérales» de Chypre. L’année dernière, la marine turque avait bloqué l’accès d’un navire italien à des gisements gaziers situés au large des côtes de l’île de la Méditerranée.

 

10 juillet 2019, 15:41