Recherche

Vatican News
Le sénateur du New Jersey, Cory Brooker, et la sénatrice du Massachusetts, Elizabeth Warren, , le 26 juin 2019. Le sénateur du New Jersey, Cory Brooker, et la sénatrice du Massachusetts, Elizabeth Warren, le 26 juin 2019.  (AFP or licensors)

Qui pour affronter Donald Trump à la présidentielle en 2020?

Les candidats démocrates sont nombreux: plus d’une vingtaine. Pour les départager et faire connaitre leurs propositions visant à renverser le président républicain et prendre la Maison Blanche, ils se lancent à leur tour en campagne avant la primaire de leur camp.

Ils étaient dix prétendants à la Maison Blanche à s’affronter lors de ce premier débat, qui s’est tenu à Miami, en Floride, un État clé dans les élections américaines.

La favorite de la soirée, la sénatrice progressiste Elizabeth Warren, semble avoir dominé la première partie des échanges, puis s’est montrée plus effacée.

Elle a ouvert le bal sur le thème des inégalités économiques, déclarant sous les applaudissements: «Nous devons opérer des changements structurels dans notre façon de gouverner, dans notre économie et dans notre pays». De multiples thèmes ont ensuite été abordés: régime public d’assurance maladie, lutte contre les changements climatiques, droit à l'avortement, contrôle des armes à feu, ou encore tensions avec l’Iran. Mais c’est sur l’immigration que les prétendants ont débattu plus longuement. Pas de surprise cependant, les échanges restent assez poussifs.

Parmi les candidats, figuraient aussi Bill de Blasio, le maire de New-York, ou Julian Castro, l’ex-ministre de Barack Obama, et des figures majoritairement inconnues des Américains. Des Américains qui attendent avec plus d’impatience la deuxième confrontation, jeudi 27 juin. Le flambeau passera à dix autres démocrates, dont deux poids lourds de cette campagne démocrate: le centriste Joe Biden et le socialiste Bernie Sanders.

27 juin 2019, 18:08