Cerca

Vatican News
Un village rural du Burkina Faso. (photo d'illustration) Un village rural du Burkina Faso. (photo d'illustration) 

Les chrétiens burkinabè de nouveau pris pour cible

Une nouvelle attaque a eu lieu le 26 mai contre une église catholique du Nord du pays. Malgré la peur, les communautés chrétiennes ne veulent pas céder au piège du conflit interconfessionnel nous explique un évêque de la région.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel-Cité du Vatican

La communauté catholique une nouvelle fois prise pour cible au Burkina Faso. Dimanche 26 mai, des hommes armés ont ouvert le feu contre des paroissiens contre une église catholique à Toulfé, un village au nord du pays, situé dans le diocèse de Ouahigouya. Selon des témoins, 8 assaillants, lourdement armés sont venus à moto pendant que les fidèles participaient à la messe dominicale, les ont fait sortir de l'église avant de tirer sur eux à l'extérieur.

Le bilan de cette nouvelle attaque terroriste est lourd : au moins quatre morts, trois paroissiens et un catéchiste à la retraite. L’attaque a également fait deux blessés graves. Le village de Toulfé avait déjà été visé par des assaillants. Fin avril, des individus armés avaient incendié un maquis (bar ou restaurant) et emporté trois motocyclettes.

Malgré l’insécurité de plus en plus grande dans la région, les chrétiens ne veulent pas se faire enfermer dans la spirale de la violence nous explique, Mgr Theophile Nare, l’évêque du diocèse de Kaya, le diocèse voisin du lieu de l’attaque de dimanche, dont les fidèles ont aussi été visés il y a deux semaines. 

Entretien Avec Mgr Theophile Nare
27 mai 2019, 09:29