Cerca

Vatican News
Les déplacés du cyclone Idai au Mozambique. Les déplacés du cyclone Idai au Mozambique.   (AFP or licensors)

Le cyclone Idai ravage le Mozambique

Le cyclone Idai a détruit à 90% la 4ème ville de Mozambique, mais fait des ravages également au Malawi et au Zimbabwe. Selon un décompte provisoire, au moins 145 personnes ont trouvé la mort. Pour l’instant, les sauveteurs ne peuvent parvenir dans toutes les zones affectées.

Le passage du cyclone Idai sur le continent africain est dévastateur. Des dizaines de personnes restent portées disparues au Malawi, à l'est du Zimbabwe et dans le centre du Mozambique. Ce pays est le premier à avoir été touché.

Selon le président mozambicain qui s’est exprimé ce lundi 18 mars, la vie de plus de 100 000 personnes seraient encore en danger. «Un désastre humanitaire» provoqué par ce cyclone venu de l’Océan indien, le plus puissant depuis 10 ans.

Il s’est d’abord abattu sur l’est du Mozambique, précisément sur la quatrième localité la plus peuplée du pays. Selon la Croix Rouge, la ville portuaire de Beira a été à 90% endommagée ou détruite. Ses 550 000 habitants ont été plongés dans le noir et privés de moyens de communication pour appeler à l’aide alors que les maisons, écoles, hôpitaux ont vu leurs toits arrachés par des vents allant jusque 190 km/h.

Les «quartiers pauvres» ont été totalement écrasés. On découvre ce lundi des restes de baraques dans des étendues d’eau. Selon un décompte provisoire, au moins 73 personnes auraient été tuées, essentiellement à Beira.

Le Malawi et le Zimbabwe également touchés

Après le Mozambique, le cyclone a poursuivi sa route vers le Zimbabwe. Dans l’est, la météo a empêché les hélicoptères de survoler le district de Chimani- Mani. L’armée est toutefois parvenue à secourir dimanche environ 200 élèves et professeurs d’un pensionnat touché par un glissement de terrain. Ils ont marché plus de 4 km dans la boue pour se mettre en sécurité. Selon un député, il y aurait au moins 150 disparus, notamment des fonctionnaires dont la résidence a été envahie par les eaux. Le Malawi a également été touché par Idai.

La tempête avait déjà noyé la région, sous des pluies diluviennes, depuis 15 jours. L’ONU demande plus de 20 millions de dollars pour une première aide d’urgence à 140 000 déplacés. 

18 mars 2019, 17:58