Cerca

Vatican News
(illustration) (illustration) 

La 5G, une nouvelle technologie et beaucoup de questions

Le développement de la 5G pose de nombreuses questions éthiques, notamment sur la protection des données et le respect de la vie privée.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

C’est une nouvelle technologie qui promet de révolutionner notre façon de communiquer: la  5G  arrive progressivement en Europe et devrait rendre progressivement caduque la 4G actuelle, dont bénéficie la plupart de nos téléphones portables ou tablettes.

Cette nouvelle norme de téléphonie mobile, qui devrait permettre le ultra-haut débit devrait offrir des débits 10 à 100 fois supérieurs à ce que nous connaissons aujourd’hui. Mais cette technologie, dont le déploiement s’étalera sur plusieurs années devraient plus avoir un impact sur le monde industriel que sur l’utilisation personnelle de nos smartphones.

Les concepteurs de la 5G promettent en effet de mieux connecter les objets, en créant un véritable réseaux virtuels profitable aux infrastructures et assurent que cette nouvelle connectivité révolutionnera le transport ou le domaine de la santé.

Une utilisation contestée

L’affaire a pris aussi une tournure politique, sur fonds de guerre commerciale entre États-Unis et Chine, puisque l’un des principaux équipementiers portant la 5G n’est autre que le géant chinois Huawei. Le cœur de la polémique concerne la protection des données et les menaces d’espionnage économique qui pourraient venir de Chine.

La semaine dernière, les Etats-Unis ont d’ailleurs accentué la pression sur les Européens, et notamment l’Allemagne, sur le dossier sensible des discussions commerciales avec la firme chinoise.

Pierre-Jean Benghozi, professeur à l’Ecole polytechnique et membre du Collège de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (Arcep) revient sur l’apport de cette nouvelle technologie et les questions qu’elle soulève.

Entretien avec Pierre-Jean Benghozi

 

21 mars 2019, 08:16