Cerca

Vatican News
Vue sur le Golan Vue sur le Golan  (AFP or licensors)

Israël bombarde des positions iraniennes en Syrie

La Syrie est actuellement le théâtre d’affrontements entre Israël et l’Iran. L'État hébreu a indiqué ce lundi 21 janvier avoir bombardé plusieurs «sites militaires iraniens», dont des dépôts de munitions ce matin à l’aube. Une offensive qui a fait 11 morts, selon l’OSDH et qui confirme le climat de plus en plus délétère entre les deux pays.

Les bombardements ont eu lieu dans la région de Damas, la capitale, mais aussi dans le sud du pays, dans la province de Soueida, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Cette offensive se veut une réponse au lancement dimanche d’une roquette visant le sol israélien tirée, selon Israël, depuis la Syrie. Un missile sol-sol a été intercepté par le système de défense aérien Iron Dome indique l'armée israélienne, précisant avoir frappé notamment des positions de la Force al-Qods des Gardiens de la révolution situées à l'aéroport de Damas.

Le premier ministre israélien a été très clair ce lundi matin: Israël ne laissera «pas passer» les actes «d'agression» iraniens. Hier depuis le Tchad, il avait indiqué vouloir «saper l'enracinement de l'Iran en Syrie». Le 13 janvier dernier déjà Benjamin Netanyahu annonçait des raids de l'aviation israélienne effectués contre des «entrepôts d'armes» iraniennes dans l'aéroport de Damas.

Une politique de surenchère menait à deux mois et demi des élections législatives du 9 avril en Israël. Comment la Russie, allié de Damas et acteur incontournable en Syrie, va-t-elle réagir ? c’est la question que beaucoup se posent aujourd’hui. 

21 janvier 2019, 19:48