Version Béta

Cerca

Vatican News
Les militaires centrafricains seront désormais dotés d'armement russe Les militaires centrafricains seront désormais dotés d'armement russe  (AFP or licensors)

La Russie officialise son soutien militaire à la République centrafricaine

Moscou a annoncé la signature d’un accord le 21 août 2018 avec Bangui prévoyant un renforcement des liens «dans le domaine de la défense». Aucun détail concernant ce document n’a été rendu public mais le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a souligné que la Centrafrique était vue «comme un partenaire prometteur sur le continent africain».

Entretien réalisé par Hélène Destombes – Cité du Vatican

La Russie apparait désormais comme un nouvel acteur majeur en République centrafricaine. Le gouvernement russe, qui a livré des armes à la Centrafrique en début d’année après avoir obtenu une exemption à l'embargo de l'ONU, est engagé dans la formation des forces armées centrafricaines (Farca). Moscou assure également la protection rapprochée du président Touadera.

La Russie a ainsi dépêchée en Centrafrique 170 instructeurs civils et 5 militaires. Ce rapprochement entre Bangui et Moscou avait été mis en lumière par l’assassinat le mois dernier dans le pays de trois journalistes russes qui enquêtaient sur les activités de la société militaire privée Wagner en Centrafrique.

Comment définir les relations entre les deux pays ? Quelle est la stratégie de Moscou ? L’analyse de Thierry Vircoulon, Maître de conférences à Sciences-Po Paris.

Thierry Vircoulon, Maître de conférences à Sciences-Po Paris
23 août 2018, 07:47