Version Béta

Cerca

Vatican News
Juriste de 54 ans, Giuseppe Conte, inconnu du grand public, a été proposé pour diriger le gouvernement populiste italien. Juriste de 54 ans, Giuseppe Conte, inconnu du grand public, a été proposé pour diriger le gouvernement populiste italien.  (ANSA)

Italie : les enjeux du futur gouvernement

Le président italien Sergio Matarella poursuit ses consultations après avoir reçu la proposition du Mouvement 5 étoiles et de la Ligue de nommer Giuseppe Conte pour diriger le pays.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

En Italie, Sergio Mattarella doit consulter les présidents des deux chambres ce mardi 22 mai. Le président de la République se donne du temps avant de valider la proposition de Matteo Salvini et Luigi Di Maio de confirmer Giuseppe Conte à la tête du gouvernement. Lundi 21 mai, les leaders de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles se sont retrouvés au palais du Quirinal, siège de la présidence, pour proposer le nom du futur président du Conseil. En Italie, c’est bien le président de la République qui a seul le pouvoir de désigner le chef du gouvernement et, sur proposition de ce dernier, de nommer ses ministres.

 

La péninsule est scrutée de près par ses partenaires européens. Ce mardi 22 mai, la Commission européenne a reòis la pression sur Rome, mettant en garde le futur gouvernement italien contre les dérapages budgétaires, et rappelant au pays qu'il figurait parmi les plus endettés de la zone euro (131% du PIB).

L’alliance Ligue-Mouvement 5 étoiles est-elle assez solide pour diriger l’Italie ? Le pays en en tout cas scruté de près par ses partenaires européens. Mais qui est surtout le probable futur chef de gouvernement de la péninsule ?  Eclairage ce matin de Marc Lazar, directeur du centre d’histoire de Sciences-Po et professeur à l’université LUISS à Rome.

Entretien avec Marc Lazar
22 mai 2018, 09:33