Version Béta

Cerca

Vatican News
Le président Moon Jae-in et le Premier ministre Shinzo Abe, ce mercredi 9 mai 2018 à Tokyo. Le président Moon Jae-in et le Premier ministre Shinzo Abe, ce mercredi 9 mai 2018 à Tokyo. 

Corée du Nord: avant l’arrivée de Donald Trump, les puissances asiatiques s’accordent

À Pyongyang, les préparatifs s’accélèrent pour préparer la venue de Donald Trump qui négociera la fin des essais nucléaires nord-coréens avec Kim Jung Un. Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo est arrivé tard dans la nuit du 8 au 9 mai en Corée du Nord.

Delphine Allaire – Cité du Vatican

De l’autre côté de la mer du Japon, à l’est de la péninsule coréenne, les préoccupations asiatiques sont identiques aux américaines. Une péninsule coréen durablement pacifiée et dénucléarisée. Japon, Chine et Corée du Sud se réunissent aujourd’hui à Tokyo pour s’accorder diplomatiquement sur cette question. 

Tokyo isolé 

Ce rendez-vous tripartite rare entre premiers ministres chinois et japonais et président sud-coréen souligne le caractère d’autant plus exceptionnel de la récente détente diplomatique amorcée par la Corée du nord à l’égard de la scène internationale et de son premier voisin, la Corée du Sud. Si Kim Jung Un a déjà visité deux fois la Chine en deux mois et a rencontré Moon Jae In lors d’un moment historique à la frontière des deux Corée, le 29 avril... Rien encore avec le Japon, isolé des récents réchauffements car encore très critique et méfiant envers Pyongyang.

Union de circonstance avant les négociations

Avec cette réunion tripartite, Shinzo Abe qui reprochait un enthousiasme excessif et généralisé à l’égard de la Corée du nord, espère aujourd’hui discuter «en profondeur» de la fin des essais nucléaires nord-coréens. En parallèle aux modalités du démantèlement de l’arsenal nucléaire nord-coréen, les trois puissances asiatiques, longtemps divisées, pour des motifs historiques ou territoriaux, examineront celles d’un traité de paix. Objectif : se préparer et s’accorder pour mieux peser avant l’arrivée de Donald Trump dans quelques semaines.

09 mai 2018, 08:31