Version Béta

Cerca

VaticanNews
Martin Luther King Martin Luther King 

Il y a 50 ans, Martin Luther King était assassiné

Le 4 avril 1968, le pasteur américain était assassiné à Memphis, dans le Tennessee. Son combat pour les droits humains résonne toujours aujourd'hui et a été salué par les Papes.

Le 4 avril 1968, sur le balcon d'un motel de Memphis, la capitale du Tennesse, une balle atteint Martin Luther King en pleine tête. A 39 ans, sa mort provoque un séisme aux Etats-Unis. Symbole de la lutte pour les droits civiques des Noirs dans son pays, Martin Luther King a incarné la lutte pacifique pour que la minorité noire soit traitée avec une égale considération que les Blancs. 

Le combat du pasteur de l'Alabama a eu un écho qui a dépassé largement les forntières de son pays. Le 10 décembre 1964, Martin Luther King reçoit le Prix Nobel de la Paix. «J'accepte ce prix à un moment ou vingt-deux millions de Noirs, aux États-Unis d’Amérique, sont engagés dans une bataille créatrice pour mettre fin à la longue nuit d’injustice raciale» explique t-il à la tribune d'Oslo.

Une figure inspirante pour les Papes

Sa figure et son combat ont été salué par l'Eglise et par les Papes. Quelques jours après son assassinat, lors d el'angélus place Saint-Pierre, le Pape Paul VI, qui avait rencontré le pasteur en 1964 au Vatican, exprime sa douleur. Le Pape salue «un chrétien impuissant et prophète de l'intégration raciale». La figure de Luther King est aussi une source d'inspiration pour le Pape François qui lors de son discours au Congrès américain le 24 septembre 2015. François salue son héritage, lui qui a su incarner «la liberté dans la pluralité et la non-exclusion». Le 12 mars dernier, le Pape a reçu au Vatican Bernice Albertine King, la dernière fille du pasteur, de passage en Italie pour recevoir un prix pour son engagement des femmes contre les violences. 

Pour Mgr Ivan Jurkovic, l'observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations-Unies à Genève, Martin Luther King reste «un personnage monumental dans l'histoire de la défense des droits humains». Pour le diplomate, le combat du Pape François en faveur des droits de l'homme et de la dignité humaine, rejoint l'inspiration du pasteur américain. « Le Pape croit que l'unique avenir digne de la personne humaine est celui qui inclut chacun. Nous devons poursuivre et défendre cette vision, qui est aussi celle de Martin Luther King: nous pouvons tous être heureux, mais cela advient seulement si chacun se sent inclus, du dernier au plus privilégié, et vice-versa»

Les évêques américains ont également salué la mémoire de Martin Luther King. «Le Dr King faisait ouvertement référence aux menaces qui pesaient sur sa vie, et avait clairement expliqué qu'il souhaitait vivre longtemps, expliquent-ils dans un communiqué. Mais le plus important à ses yeux, disait-il était de simplement faire la volonté de Dieu». «Notre foi nous presse à être courageux, à risquer quelquechose de nous-même, dans la défense de la dignité de notre voisin, qui a été créé à l'image de Dieu». 

 

 

03 avril 2018, 12:26