Version Béta

Cerca

Vatican News
Le candidat de centre gauche Carlos Alvarado a largement remporté la présidentielle au Costa Rica, au terme d'une campagne marquée par de profondes divisions sur le mariage gay et la place de la religion. Le candidat de centre gauche Carlos Alvarado a largement remporté la présidentielle au Costa Rica, au terme d'une campagne marquée par de profondes divisions sur le mariage gay et la place de la religion.  (ANSA)

Appel à l'unité des évêques du Costa Rica après les élections

Après la victoire du candidat de centre gauche Carlos Alvarado, les évêques du pays d'Amérique centrale appellent les Costaricains à "s'unir comme une seule famille".

Nous prions «pour Andrés Alvarado Quesada, président élu de tous les Costaricains, pour que le Saint-Esprit répande sa générosité sur lui et sur ceux qui l'accompagnent dans cette mission qui leur est confiée par le Seigneur. Que Dieu l'aide à gouverner pour le bien de tous». Dans un communiqué de presse, la Conférence épiscopale du Costa Rica félicite Carlos Andrés Alvarado Quesada, candidat de centre gauche vainqueur de l'élection présidentielle du dimanche 1er avril. «Dans l'esprit d'unité nationale proposé par le nouveau président, nous manifestons notre entière disponibilité pour la construction du bien commun» écrivent encore les évêques sous la signature de l'archevêque José Rafael Quirós Quirós, président de la conférence épiscopale du pays.

Carlos Alvarado, a entamé lundi 2 avril des consultations avec les forces politiques représentées au parlement en vue de former un gouvernement d'union nationale quand il prendra ses fonctions le 8 mai. Cet ancien ministre du travail et journaliste de 38 ans a largement remporté dimanche, avec plus de 60% des voix, le second tour de la présidentielle face à Fabricio Alvarado, pasteur évangélique de 43 ans. Élu pour quatre ans, le nouveau président est favorable à la laïcité et à plus d'intervention étatique dans l'économie.

04 avril 2018, 13:16