Version Béta

Cerca

VaticanNews
Nicolas Maduro favori de la présidentielle du 22 avril Nicolas Maduro favori de la présidentielle du 22 avril  (AFP or licensors)

Présidentielle au Venezuela : Maduro favori face à l’opposition divisée

Dans deux mois les Vénézuéliens élisent leur président. Nicolas Maduro, le chef de l’État sortant, est favori. L’opposition apparait plus divisée que jamais et dans l’incapacité de profiter du mécontentement général envers le pouvoir chaviste.

Entretien réalisé par Xavier Sartre – Cité du Vatican

Des manœuvres militaires pour renforcer «l’âme nationale», pour «parfaire l’efficacité des équipements, le mouvements des troupes, des chars, des missiles, des avions, des hélicoptères» : c’est ce qu’a annoncé samedi 17 février le président du Venezuela, Nicolas Maduro. Ces exercices sont prévus les 24 et 25 février prochain.

L’annonce en a été faite au lendemain d’accusations portées par le chef de l’État contre la Colombie qui comploterait pour renverser le pouvoir chaviste à la faveur d’un conflit. Au-delà de ce climat délétère, ces manœuvres auront lieu à deux mois à peine de l’élection présidentielle anticipée dans un contexte politique, économique et social particulièrement tendu.

Les Vénézuéliens de plus en plus nombreux à quitter le pays 

La crise économique qui ravage le pays depuis plusieurs années pousse des centaines de milliers de Vénézuéliens à prendre la route et à tenter leur chance à l’étranger, principalement dans les pays limitrophes. La crise politique, quant à elle, n’est pas sure de trouver un dénouement avec la prochaine échéance électorale, le 22 avril.

Nicolas Maduro, fortement contesté par la rue au cours de l’année dernière, est parvenu à paralyser l’opposition en faisant élire une assemblée constituante qui lui est dévouée et qui a décidé d’anticiper le scrutin présidentiel, normalement prévu en décembre. Ses adversaires, désunis et divisés sur la question de la participation à l’élection, paraissent dans l’incapacité de capter le mécontentement général envers le président.

L'analyse de Thomas Posado, spécialiste du Venezuela et docteur en Sciences Politiques à l'université Paris VIII.

Écoutez l'entretien avec Thomas Posado

 

21 février 2018, 08:22