Version Béta

Cerca

VaticanNews
Photo d'illustration - L'île de Skrova, dans l'Arctique norvégien, le 8 février 2012. Photo d'illustration - L'île de Skrova, dans l'Arctique norvégien, le 8 février 2012.  (AFP or licensors)

Bataille judiciaire en Norvège pour l'Arctique

Après avoir perdu en première instance le procès contre l'attribution par le pays nordique, plus gros producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'Ouest, de licences pétrolières dans l'Arctique, Greenpeace et l'organisation norvégienne Natur og Ungdom (Nature et Jeunesse) ont annoncé qu'elles voulaient porter devant la Cour suprême norvégienne leur combat.

Entretien réalisé par Marie Duhamel - Cité du Vatican

Deux ONG de défense de l’environnement  feront tout pour protéger l’Arctique. Déboutées en première instance, Greenpeace et une association norvégienne «Natur og Ungdom» (Nature et Jeunesse) ont saisi la Cour Suprême à Oslo, pour empêcher le morcellement du grand nord norvégien par des grands groupes pétrolier et protester contre l'octroi en mai 2016 de concessions en mer de Barents.

Bien que le droit à un environnement sain soit inscrit dans la Constitution norvégienne, le pays se réserve le droit de concéder des licences d’exploitation à des multinationales étrangères, puisque ce sont ces entreprises et non la Norvège qui émettraient alors des émissions de Co2.

Greenpeace a recueilli 31 000 euros en dons après le jugement du tribunal d'Oslo qui avait condamné les ONG à couvrir les près de 60 000 euros de frais judiciaires de l'État, a indiqué Truls Gulowsen, chef de Greenpeace Norvège à l'AFP.

La Norvège tire son immense richesse des hydrocarbures et compte sur le grand nord pour enrayer le déclin de sa production pétrolière, divisée par deux depuis 2000. Or l’Arctique est aujourd’hui un territoire très convoité par les géants du pétrole. Patrick Bonin est le responsable de la campagne Climat-Énergie  pour Greenpeace Canada.

Entretien avec Patrick Bonin
07 février 2018, 08:31