Recherche

Parole du jour

banner parola.jpg
Date08/11/2021

Lecture du jour

Lecture du livre de la Sagesse
(Sg 1, 1-7)

Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre,
ayez sur le Seigneur des pensées droites,
cherchez-le avec un cœur simple,
car il se laisse trouver par ceux qui ne le mettent pas à l’épreuve,
il se manifeste à ceux qui ne refusent pas de croire en lui.
Les pensées tortueuses éloignent de Dieu,
et sa puissance confond les insensés qui la provoquent.
Car la Sagesse ne peut entrer dans une âme qui veut le mal,
ni habiter dans un corps asservi au péché.
L’Esprit saint, éducateur des hommes, fuit l’hypocrisie,
il se détourne des projets sans intelligence,
quand survient l’injustice, il la confond.
La Sagesse est un esprit ami des hommes,
mais elle ne laissera pas le blasphémateur
impuni pour ses paroles ;
car Dieu scrute ses reins,
avec clairvoyance il observe son cœur,
il écoute les propos de sa bouche.
L’esprit du Seigneur remplit l’univers :
lui qui tient ensemble tous les êtres,
il entend toutes les voix.

Évangile du jour

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
(Lc 17, 1-6)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Il est inévitable que surviennent des scandales,
des occasions de chute ;
mais malheureux celui par qui cela arrive !
Il vaut mieux qu’on lui attache au cou une meule en pierre
et qu’on le précipite à la mer,
plutôt qu’il ne soit une occasion de chute
pour un seul des petits que voilà.

Prenez garde à vous-mêmes !
Si ton frère a commis un péché,
fais-lui de vifs reproches,
et, s’il se repent, pardonne-lui.
Même si sept fois par jour il commet un péché contre toi,
et que sept fois de suite il revienne à toi
en disant : “Je me repens”,
tu lui pardonneras. »

Les Apôtres dirent au Seigneur :
« Augmente en nous la foi ! »
Le Seigneur répondit :
« Si vous aviez de la foi,
gros comme une graine de moutarde,
vous auriez dit à l’arbre que voici :
“Déracine-toi et va te planter dans la mer”,
et il vous aurait obéi. »

Paroles du saint père

Le scandale est laid parce que le scandale blesse, blesse la vulnérabilité du peuple de Dieu et blesse la faiblesse du peuple de Dieu, et bien souvent ces blessures sont portées tout au long de la vie. (...) Combien de chrétiens détournent les gens par leur exemple, par leur incohérence, par leur propre incohérence : l'incohérence des chrétiens est une des armes les plus faciles dont dispose le diable pour affaiblir le peuple de Dieu, et détourner le peuple de Dieu du Seigneur. Dire une chose et en faire une autre. (Homélie à Sainte-Marthe du 13 novembre 2017)