Recherche

Parole du jour

banner parola.jpg
Date27/08/2021

Lecture du jour

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens
(1 Th 4, 1-8)

Frères,
vous avez appris de nous
comment il faut vous conduire pour plaire à Dieu ;
et c’est ainsi que vous vous conduisez déjà.
Faites donc de nouveaux progrès,
nous vous le demandons,
oui, nous vous en prions dans le Seigneur Jésus.
Vous savez bien quelles instructions
nous vous avons données de la part du Seigneur Jésus.
La volonté de Dieu, c’est que vous viviez dans la sainteté,
en vous abstenant de la débauche,
et en veillant chacun à rester maître de son corps
dans un esprit de sainteté et de respect,
sans vous laisser entraîner par la convoitise
comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu.
Dans ce domaine, il ne faut pas agir au détriment de son frère
ni lui causer du tort,
car de tout cela le Seigneur fait justice,
comme nous vous l’avons déjà dit et attesté.
En effet, Dieu nous a appelés,
non pas pour que nous restions dans l’impureté,
mais pour que nous vivions dans la sainteté.
Ainsi donc celui qui rejette mes instructions,
ce n’est pas un homme qu’il rejette,
c’est Dieu lui-même, lui qui vous donne son Esprit Saint.

Évangile du jour

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
(Mt 25, 1-13)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples cette parabole :
« Le royaume des Cieux sera comparable
à dix jeunes filles invitées à des noces,
qui prirent leur lampe
pour sortir à la rencontre de l’époux.
Cinq d’entre elles étaient insouciantes,
et cinq étaient prévoyantes :
les insouciantes avaient pris leur lampe
sans emporter d’huile,
tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes,
des flacons d’huile.
Comme l’époux tardait,
elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.
Au milieu de la nuit, il y eut un cri :
“Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.”
Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent
et se mirent à préparer leur lampe.
Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes :
“Donnez-nous de votre huile,
car nos lampes s’éteignent.”
Les prévoyantes leur répondirent :
“Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous,
allez plutôt chez les marchands vous en acheter.”
Pendant qu’elles allaient en acheter,
l’époux arriva.
Celles qui étaient prêtes
entrèrent avec lui dans la salle des noces,
et la porte fut fermée.
Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour
et dirent :
“Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !”
Il leur répondit :
“Amen, je vous le dis :
je ne vous connais pas.”

Veillez donc,
car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »