Recherche

Istanbul, Turquie. Istanbul, Turquie.  

Mgr Palinuro, vicaire apostolique d'Istanbul, a été ordonné évêque

Le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Églises orientales, a présidé mardi 7 décembre l'ordination épiscopale de Mgr Massimiliano Palinuro, nouveau vicaire apostolique d'Istanbul et administrateur apostolique de l'exarchat local pour les fidèles catholiques byzantins de Turquie. Vingt évêques ont concélébré la messe, qui a eu lieu en la cathédrale du diocèse d'Ariano Irpino-Lacedonia en Italie, le diocèse d'origine de Mgr Palinuro, qui était prêtre Fidei donum.

Gabriella Ceraso - Cité du Vatican

«La Sainte Écriture, étudiée, enseignée mais surtout méditée et rendue source de vie et d'action, est le trésor dans lequel il faut puiser pour poursuivre le chemin dans le ministère que le Saint-Père vous a confié pour le bien de l'Église en Turquie, avec vos confrères dans l'épiscopat et en particulier pour le peuple de Dieu qui se trouve dans le Vicariat apostolique d'Istanbul et pour les fidèles catholiques byzantins de l'Exarchat local.»

C'est à la Parole de Dieu gardée et rendue vivante que le cardinal Leonardo Sandri confie le travail du père Massimiliano Palinuro dans son homélie d’ordination épiscopale en la cathédrale d'Ariano Irpino. La Parole de Dieu est vivante et efficace, et le disciple du Seigneur est fasciné par elle, a dit le cardinal argentin. C'est cette Parole qui a «parlé à ton cœur et à ta vie, cher Don Massimiliano, et qu'elle soit le buisson qui brûle et ne se consume jamais, dans le mystère duquel tu entres encore plus profondément aujourd'hui, et dans lequel tu es appelé à conduire le troupeau qui t'est confié», a souhaité le préfet de la Congrégation pour les Églises orientales.

 

Une foi renouvelée par le martyre du père Santoro

La Parole de Dieu est aussi le «rocher» qui vainc le mal. De là, le regard du cardinal se dirige vers la Turquie et vers l'église dont le père Massimiliano a été le curé jusqu'à présent: Trabzon (Trébizonde selon son nom antique), le lieu où le père Andrea Santoro a été martyrisé le 5 février 2006, un lieu qui est devenu une source de foi et d'espérance, malgré tout.

«Grâce au sacrifice du père Andrea, vous, père Massimiliano, a poursuivi le cardinal Sandri, vous avez entendu frapper à la porte de votre cœur, en repartant, comme Abraham, pour vous mettre au service de l'Église de Dieu qui est en Turquie». «Continuez à vous appuyer sur lui et laissez les autres découvrir et se laisser conduire par son amour et que votre regard soit toujours celui d'un berger selon le cœur de Dieu, un berger miséricordieux avec tous les hommes et les femmes d'Istanbul et de Turquie», a invité le préfet.

Confier le chemin œcuménique à Marie et aux Apôtres

Enfin, le cardinal Sandri a encouragé la remise à Marie: «Demandez, en la priant, d'unir votre existence et votre ministère épiscopal à sa totale et pure disponibilité, en continuité avec votre prédécesseur Mgr Ruben, dans l'œuvre de guérison des blessures du passé des malentendus et des distances aussi dans le domaine œcuménique, en vous sentant enveloppé dans l'étreinte fraternelle qui unit le Pape François et le Patriarche Bartholomée, comme les frères Pierre et André étaient unis», a conclu le cardinal Sandri au nouvel évêque.

Le père Massimiliano Palinuro est missionnaire en Turquie depuis neuf ans, d'abord dans l'archidiocèse métropolitain d'Izmir et plus récemment dans le vicariat apostolique d'Anatolie, comme curé de Trabzon.

09 décembre 2021, 11:48