Recherche

Photo de l'archevêque Desmond Tutu déposée devant la cathédrale Saint-Georges, au Cap en Afrique du Sud, le 27 décembre 2021. (EPA/STR) Photo de l'archevêque Desmond Tutu déposée devant la cathédrale Saint-Georges, au Cap en Afrique du Sud, le 27 décembre 2021. (EPA/STR)  (ANSA)

En Afrique du Sud, l'hommage d'un êvêque catholique à Desmond Tutu

Mgr Jan de Groef, évêque du diocèse catholique de Bethleem, en Afrique du Sud, revient sur l’héritage que laisse l'archevêque anglican Desmond Tutu à la nation sud-africaine. Les obsèques du prix Nobel de la Paix 1984 se tiendront le 1er janvier 2022 dans la cathédrale Saint-Georges, au Cap.

Propos recueilli par Claire Riobé – Cité du Vatican

La mort de Desmond Tutu « est un nouveau chapitre de deuil dans l’adieu de notre nation à une génération de Sud-Africains exceptionnels qui nous ont légué une Afrique du Sud libérée.» C'est par ces mots que le président Sud-Africain Cyril Ramaphosa a exprimé sa tristesse et son émotion, à l'annonce du décès de Desmond Tutu le dimanche 26 décembre, à l'age de 90 ans.

L’archevêque anglican, prix Nobel de la Paix en 1984 et immense figure de la lutte contre l'apartheid, inspirait chefs d'État et dirigeants chrétiens du monde entier pour son leadership spirituel. Il s'était retiré de la vie publique ces derniers mois, laissant dans l’esprit de chacun le souvenir d’un homme à la ténacité et au franc-parler légendaires pour dénoncer les injustices.

Depuis le diocèse catholique de Bethleem (est du pays), Mgr Jan de Groef souhaite exprimer sa reconnaissance face à l'héritiage légué par l'archevêque anglican aux chrétiens du pays. «Notre évêque émérite Desmond Tutu [était] vraiment un exemple pour chacun d’entre nous. Il nous rappelle l’appel que nous avons reçu comme pasteurs et que nous devons être fidèles, à l’image de la fidélité dont il a lui-même fait preuve», relate-t-il au lendemain du décès de Desmond Tutu.

Le peuple sud-africain, «très touché par son départ», salue l’engagement de Desmond Tutu en faveur de la vérité et la liberté. Car l'ardent défenseur des droits humains «reconnaissait la dignité de chaque personne, et cela restera dans le cœur de chacun», confie l'évêque avec émotion.

Une figure d'oecuménisme

Mgr Jan de Groef souligne également l'engagement de Desmond Tutu en faveur d'un oecuménisme renouvelé entre les Eglises d'Afrique du Sud. « [...] C’était quelqu’un d’extrêmement ouvert qui entretenait de bonnes relations avec toutes les communautés chrétiennes, et notamment avec l’Église catholique. Il a aussi fait grandir l’unité entre nous, qui est quelque chose de si important en Afrique du Sud, mais également important pour le monde entier.»

Desmond Tutu aura ainsi tracé une voie de dialogue dans l'Église sud-africaine, «que nous voulons [aujourd'hui] perpétuer et continuer de développer.»

Entretien avec Mgr Jan de Groef
28 décembre 2021, 11:27