Recherche

Photo d'illustration. Photo d'illustration.   (Masfiqur A. Sohan)

Frère Aloïs de Taizé: migrations et écologie, priorités en 2022

La rencontre européenne des jeunes de Taizé s’est tenue du 28 décembre au 1er janvier. Quelques évènements ont eu lieu à Turin dans le nord de l’Italie, mais la plupart se sont déroulés en ligne. L’occasion une nouvelle fois de porter un message de confiance et d’espérance.

«Puissez-vous continuer à être des pèlerins de la confiance». Les mots adressés par le Pape François, aux jeunes participants de la 44ème rencontre européenne de Taizé, dans un message partagé le 30 décembre. Cette année, en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid 19, l'essentiel de la rencontre organisée à Turin, s'est effectué en ligne. «Le Saint-Père s’unit par la pensée et la prière à vous tous qui êtes présents en ligne et il vous adresse ses salutations les plus cordiales», peut-on lire dans ce message signé par le cardinal-Secrétaire d'État Pietro Parolin. 

Cependant, le contexte ambiant n’empêche pas le communauté monastique chrétienne œcuménique d’être porteuse d’espérance et d’optimisme. «Tous les humains constituent une seule famille, et Dieu habite chaque personne humaine, sans exception», disait frère Aloïs, le prieur de Taizé, dans sa lettre de Calcutta.

À l’aune de cette nouvelle année, frère Aloïs revient sur les priorités pour l’année 2022, et nous explique pourquoi la confiance est indispensable pour affronter les défis contemporains.

Entretien avec frère Aloïs
31 décembre 2021, 13:05