Recherche

Histoires partagées
Vatican News

Vivre avec les pauvres, comme Jésus: la mission d’un prêtre à São Paulo

Le père Júlio Lancellotti, 72 ans, aide les personnes les plus démunies de la mégapole brésilienne. Avec des bénévoles, il témoigne chaque jour d’une charité au parfum d’Évangile.

Vatican News Service – rédaction brésilienne

«Nous partageons le quotidien des personnes qui vivent dans les rues de São Paulo, aujourd'hui elles sont plus de 30 000: le nombre de femmes et d'enfants augmente. C'est une situation, comme l'appelle le Pape François, de rejet pour la population et en particulier pour les pauvres, dont la dernière place est la rue». C’est ainsi que le père Júlio Lancellotti donne une radiographie de la misère sociale vécue dans la plus grande ville du Brésil, où il est œuvre pour combattre la faim. Coordinateur de la pastorale de la rue, il a pour mission, à 72 ans, d'être le témoin d'une “Église en sortie”, comme y invite le Pape.

Interpellé dans son enfance

Vêtu d'une blouse blanche et d'un tablier à l’effigie de Santa Dulce, dont il est un dévot, le père Júlio raconte que sa mission auprès des plus pauvres des pauvres de São Paulo a commencé lorsqu'il était enfant. À l'époque, il suivait son père dans son travail, dans le service social pour mineurs. Júlio jouait avec les autres enfants: «J'ai toujours vécu avec eux et j'ai toujours été frappé par la violence envers les pauvres», explique-t-il. Chaque jour, devant sa paroisse dédiée à Saint-Michel Archange, dans le quartier de Mooca, le père Júlio sort avec un chariot rempli de nourriture et de masques. Les roues sont déjà usées et il est difficile de le porter. Mais le prêtre réussit, car il porte en lui un objectif qu'il réalise chaque jour au “Centro São Martinho”, à deux pas de l'église. Là, 500 sans-abris prennent leur petit-déjeuner, qui est pour beaucoup le seul repas de la journée. Les personnes qui attendent là récitent leurs prières et remercient le prêtre de tout leur cœur.

De la misère à la dignité

De retour à la paroisse, le père Júlio distribue les dernières miches de pain qui sont sur le chariot. Il est temps de trier les nombreux dons qui arrivent quotidiennement et à tout moment - nourriture, vêtements et produits d'hygiène personnelle. Le rangement se fait à plusieurs. Les bénévoles travaillent pour que, en peu de temps, tout soit prêt à être distribué dans tout São Paulo. Victor Ângelo, un volontaire, commente le rôle social du prêtre dans la ville: «J'ai vu des gens obtenir une maison, des documents et quitter la rue. Le prêtre fait beaucoup, il s'occupe de l'assistance sociale pour ces personnes». Selon le père Júlio lui-même, il faut promouvoir la culture de la rencontre, tant encouragée par le Saint-Père, au lieu de continuer à jeter les gens à la rue.

Allô ? C’est le Pape François

«Vivre ensemble. Vivre avec eux, faire la fête avec eux, construire avec eux. Faire du pain avec eux et manger ce pain ensemble», résume le père Júlio: c'est l'indication la plus importante reçue du Souverain Pontife, lorsque le prêtre a été surpris par un appel téléphonique de sa part le 10 octobre 2020. François l'a contacté directement pour encourager son travail avec les pauvres au Brésil. «Parler au téléphone avec le Pape François a été un moment très émouvant, très beau, d'un grand enthousiasme», confie-t-il. «Prenez soin des pauvres, soyez avec eux», est le principal enseignement du Saint-Père que retient le père Júlio. Et cette phrase, prononcée lors de cet échange au téléphone: «Vis avec les pauvres, comme Jésus».

12 octobre 2021, 09:35