Recherche

Vatican News
Cérémonie d'intronisation du patriarche de Cilicie des Arméniens catholiques, Raphaël Bedros XXI Minassian, le 24 octobre 2021, à Beyrouth au Liban. Cérémonie d'intronisation du patriarche de Cilicie des Arméniens catholiques, Raphaël Bedros XXI Minassian, le 24 octobre 2021, à Beyrouth au Liban.  

Intronisation du patriarche Minassian, «Le Liban souffre, je me mets à son service»

Le nouveau patriarche de Cilicie des Arméniens a été intronisé ce dimanche 24 octobre en la cathédrale Saint Grégoire l’Illuminateur - Saint Elie de Beyrouth.

Robert Attarian – Beyrouth, Liban

C’est dans un Liban déchiré, fatigué, épuisé, où à la crise politique s'est ajoutée la crise économique puis la crise sanitaire, que s'est déroulé ce dimanche 24 octobre la cérémonie d'intronisation du patriarche de Cilicie des Arméniens catholiques, Raphaël Bedros XXI Minassian. Le nouveau patriarche avait été élu le 23 septembre dernier lors du Synode des évêques de l'Église catholique arménienne convoqué par le Saint-Père à Rome, il succède à Krikor Bedros XX, décédé en mai dernier à l'âge de 94 ans.

La cérémonie d'intronisation a des origines très anciennes et se compose de chants, de prières et d'invocations qui alternent avec les supplications récitées par les évêques de l'Église arménienne et celles du peuple fidèle de Dieu, afin d'invoquer les grâces divines pour le patriarche nouvellement élu. Le rite solennel de l'intronisation a été célébré au début de la messe lorsque le candidat a été présenté au peuple, tandis que l'archevêque aîné lui demandait de faire sa profession de foi et de prendre possession des responsabilités de son nouveau ministère.

Étaient présents lors de cette cérémonie, entre autres, le représentant du président de la République libanaise, le cardinal Béchara Boutros Raï, patriarche maronite, Youssef Absi, patriarche de l'Église melkite, les évêques représentant les patriarches Aram I et Karekin II, le président de l'union des Églises évangéliques arméniennes au Moyen-Orient, l'ambassadeur d'Arménie au Liban, Vahakn Atapekian, des représentants des gouvernements d'Arménie et du Liban, ainsi que de nombreux représentants de la société civile et des fidèles de l'Église catholique arménienne.

Cérémonie d'intronisation du patriarche Raphaël Bedros XXI Minassian.
Cérémonie d'intronisation du patriarche Raphaël Bedros XXI Minassian.

Vient ensuite le moment le plus important de la cérémonie, le rite d'intronisation célébré avec des gestes simples mais avec une signification très profonde. Après les lectures liturgiques, les frères évêques co-célébrants ont placé un tissu d'or sur la tête du patriarche, représentant le pouvoir ecclésial qui vient du Saint-Esprit, comme protection pour sa nouvelle mission. Le bâton patriarcal est ensuite remis et deux évêques conduisent le nouveau patriarche jusqu'au fauteuil patriarcal où il est assis et où le signe de paix est donné, tandis que les cloches de la cathédrale commencent à sonner en liesse pour annoncer la bonne nouvelle.

Partager les souffrances et tribulations du peuple libanais

Le rite d'intronisation a été suivi de la Sainte Messe présidée par Raphaël Bedros XXI Minassian, qui dans son homélie a adressé des mots de remerciement tout d'abord au Pape François qui a «confirmé mon élection», puis aux évêques du Synode de l'Église catholique arménienne, qui «m'ont confié le grand fardeau du Catolicossat, que nous porterons en avant pour le salut de nos fidèles».

Le Patriarche a remercié toutes les personnes présentes, s'en remettant à leurs prières, puis a rappelé que c'est dans cette cathédrale qu'il a reçu son ordination sacerdotale.

«Au début de mon sacerdoce, ici au Liban, il y avait une guerre civile, et aujourd'hui, au début de mon patriarcat, je reviens ici, au pays toujours vert des cèdres, pour partager avec mes frères et sœurs, toutes les tribulations et les souffrances dans lesquelles le peuple vit. Cependant, puisque nous avons été capables de surmonter les défis du passé et que nous avons survécu tous ensemble, je suis sûr qu'avec la Divine Providence, nous pourrons également surmonter toutes les souffrances du présent», a souligné Raphaël Bedros XXI, qui, à la fin de son homélie, rappelant la figure du Christ, le Bon Pasteur, a exhorté à chercher refuge auprès de Lui par l'intercession de sa Sainte Mère, «afin, a-t-il conclu, qu'Il nous aide à affronter cette période difficile de notre vie».

24 octobre 2021, 11:44