Recherche

Vatican News
Pestel, Haïti : les habitants ont improvisé des abris après le séisme du 14 août Pestel, Haïti : les habitants ont improvisé des abris après le séisme du 14 août 

Les évêques américains préparent une collecte pour Haïti

Le président de la conférence épiscopale catholique américaine a exhorté les diocèses à collecter des fonds pour aider Haïti, qui, en plus du tremblement de terre, subit les conséquences de la tempête tropicale Grace.

Vatican News

Plus d’une semaine après le tremblement de terre catastrophique qui a frappé Haïti, les sauveteurs trouvent encore des survivants piégés vivants dans les décombres. Jusqu'à présent, plus de 2 200 personnes sont mortes, plus de 12 200 ont été blessées et l'énorme dévastation a laissé des milliers de familles sans abri et sans services de base. Pour le président de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis (USCCB), Mgr José Gomez, la situation s'est aggravée avec le passage de la tempête tropicale Grace, qui a encore entravé la recherche de survivants.

 

Récupération et reconstruction difficiles

«Le peuple haïtien risque de connaître de nouvelles difficultés dans les semaines à venir, alors que les efforts de redressement et de reconstruction commencent», peut-on lire dans une lettre de l'archevêque de Los Angeles aux évêques du pays, qui demande à chaque diocèse d'organiser une collecte spéciale pour Haïti. Elle souligne également que de nombreuses églises paroissiales, chapelles, écoles et cliniques ont été dévastées, ce qui affectera les communautés de foi pour les années à venir.

Dans son appel, Mgr Gomez a admis que de nombreux diocèses des États-Unis continuent d'être touchés financièrement par la pandémie actuelle de Covid-19, mais il a également reconnu la générosité des fidèles et leur profonde attention envers les plus démunis. Il s'est dit confiant que les fidèles répondront avec dévotion à cet effort.

Le Catholic Relief Services sur le terrain

La note publiée sur le site web de l'USCCB explique que les fonds collectés seront utilisés pour soutenir les besoins pastoraux et de reconstruction de l'Église, mais aussi pour aider les efforts du Catholic Relief Services (CRS), l'agence de secours officielle de l'Église catholique aux États-Unis, qui fait partie du réseau de Caritas. À cet égard, Mgr Gomez explique que cette institution répond aux besoins d'urgence immédiats et aide aux efforts de reconstruction et de rétablissement à long terme.

Depuis plus de 60 ans, le CRS travaille en Haïti pour lutter contre la pauvreté et favoriser son redressement et son développement. En collaboration avec l'Église locale, le gouvernement haïtien et plus de 200 organisations confessionnelles et communautaires, son travail consiste à déployer des secours dans les heures qui suivent une catastrophe, même dans les endroits les plus reculés. Elle fournit également des abris provisoires et aide à créer des moyens de subsistance. En période de reconstruction, le CRS s'implique dans l'éducation, l'alphabétisation, l'agriculture, la santé et les services sociaux.

Enfin, l'épiscopat rapporte que le sous-comité de l'USCCB de la Collecte nationale annuelle pour l'Église en Amérique latine (CLA) a approuvé des subventions allant jusqu'à 10 000 dollars pour les trois diocèses haïtiens les plus durement touchés.

24 août 2021, 11:54