Recherche

Vatican News
Logo 2021 du Temps de la Création. Logo 2021 du Temps de la Création.  

Temps de la Création: une maison pour tous, à l'exemple du père Dall'Oglio

Du 1er septembre au 4 octobre a lieu le Temps de la Création, un moment œcuménique traditionnel de guérison et d'espérance. Cecilia Dall'Oglio, du Comité de pilotage mondial, parle à Vatican News de l'édition 2021 et du lien avec l'expérience de dialogue de son frère Paolo, jésuite disparu en Syrie depuis 2013.

Giada Aquilino - Città del Vaticano

L'hospitalité comme mission de dialogue, comme engagement à construire un abri pour l'autre, «faire notre part maintenant et la faire ensemble». C'est ainsi que Cecilia Dall'Oglio, directrice associée des programmes européens du mouvement Laudato si', résume le sens du Temps de la Création 2021, un temps de guérison et d'espérance auquel participent chaque année des chrétiens de toutes confessions, en évoquant la vie et l'expérience de foi de son frère, le père Paolo Dall'Oglio, dont on est sans nouvelles depuis 2013, et l'engagement du jésuite pour refonder le monastère de Mar Moussa en Syrie.

Le Temps de la Création 2021

Une pensée pour le père Dall'Oglio

À partir du 1er septembre, Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, et jusqu'au 4 octobre, fête de Saint François d'Assise, les fidèles du monde entier se mobilisent pour renouveler leur relation avec le Créateur et toute la création par la célébration, la conversion et l'engagement concret. Le thème de cette année est: «Un foyer pour tous ? Renouveler l'oïkos de Dieu», explique le représentant du Comité directeur œcuménique mondial pour le temps de la création, qui désigne également la tente d'Abraham comme le symbole clé de tous les événements.

«Je pense que le père Paolo, mon frère, serait très heureux de voir tant de tentes Abraham dressées dans toutes les communautés du monde, dans les lieux symboliques de tous les continents, tant de déclarations d'engagement de la part de chrétiens du monde entier pour construire une maison pour tous, pour renouveler l'oïkos de Dieu, afin que l'hospitalité, qui est le charisme, l'un des piliers de la communauté de Mar Moussa, soit pour nous tous une ligne de conduite: l'hospitalité, c'est aussi faire de la place, serrer d'autres mains».

Le père jésuite Paolo Dall'Oglio
Le père jésuite Paolo Dall'Oglio

Dans sa dernière interview en arabe, Cecilia Dall'Oglio se souvient: «Le père Paolo a dit que "ce que nous ne faisons pas maintenant, il faudra beaucoup de temps pour le faire": je sens -ajoute sa sœur- cette demande d'être audacieux maintenant, de ne pas s'arrêter à l'expression "ont a toujours fait comme ça". Ce temps de la Création est vraiment la meilleure occasion de donner un tel témoignage. En cela, je ressens clairement la proximité de mon frère, qui ne voulait pas manquer ce moment opportun jusqu'au don total de lui-même».

La maison commune, faite de relations

En se concentrant sur la question «Une maison pour tous?», Cecilia Dall'Oglio a souligné l'urgence de «commencer un processus de conversion écologique» et a expliqué que «nos communautés ont besoin de s'arrêter et de réfléchir, de prier le Seigneur de leur donner le don du discernement pour comprendre si elles construisent vraiment une maison pour tous». Renouveler l'oïkos de Dieu vient de la prise de conscience, ajoute-t-elle, que la terre est au Seigneur, comme tout ce qu'elle contient.

Cette terre, cette maison commune, comme l'appelle le Pape François dans Laudato si', cet oïkos est fait de relations: nous savons que le Créateur a donné à l'homme une vocation spéciale pour prendre soin de sa maison, nous sommes donc appelés ensemble à soutenir des relations écologiques, sociales, économiques et politiques justes, a-t-elle poursuivi.

Cecilia Dall'Oglio avec les jeunes d'Agesci
Cecilia Dall'Oglio avec les jeunes d'Agesci

Christina Leaño, directrice associée et cofondatrice du mouvement Laudato si', souligne également que le temps de la Création est un engagement partagé par les chrétiens du monde entier. «Au cours des sept dernières années, dit-elle, nous avons travaillé en étroite collaboration avec des partenaires œcuméniques, le Conseil œcuménique des Églises, des représentants de la Communion orthodoxe, de l'Église anglicane, des luthériens et d'autres, afin de nous unir en tant que disciples du Christ pour prendre soin de notre planète». Il en est résulté une motivation pour une collaboration œcuménique plus forte, qui s'est traduite par des actions concrètes, des pèlerinages le long des rivières locales au Canada aux congrégations religieuses travaillant à réduire la consommation de viande, de la participation à des mobilisations pour le climat par des jeunes du monde entier à l'inclusion des questions de création dans les liturgies dominicales en Amérique Latine.

Le Temps de la Création
Le Temps de la Création

Les gardiens de l'œuvre de Dieu

À l'occasion du sixième anniversaire de l'encyclique Laudato si', le 24 mai dernier, Mgr Bruno-Marie Duffé, ancien secrétaire du Dicastère pour le service du développement humain intégral, a invité dans une lettre tous les fidèles à promouvoir le Temps de la Création dans les paroisses et les communautés locales, encourageant toutes les réalités ecclésiales à en diffuser l'esprit, encourager toutes les réalités ecclésiales à en diffuser l'esprit, «en aidant les fidèles à prendre conscience que vivre la vocation de gardien de l'œuvre de Dieu est une partie essentielle d'une existence vertueuse, et non quelque chose de facultatif ou même un aspect secondaire de l'expérience chrétienne», comme l'exprime le Souverain pontife dans l'encyclique (217). Le temps de la Création, a souligné Mgr Duffé, est aussi «un moment fondamental pour les catholiques pour faire entendre la voix des plus vulnérables et se mobiliser en leur faveur en vue de deux importants sommets des Nations unies»: la Conférence des Nations-Unies sur la biodiversité (Cop15), prévue du 11 au 24 octobre en Chine, et la Cop26, à Glasgow du 31 octobre au 12 novembre. L’ancien secrétaire du Dicastère pour le service du développement humain intégral a également exhorté les fidèles à se joindre aux «initiatives de mobilisation telles que la pétition "Planète saine, peuple sain", qui appelle fermement à une action courageuse pour protéger la Création».

Crise et réfugiés climatiques

C'est le Pape François, dans la préface des orientations pastorales sur les déplacés climatiques, qui a souligné que nous ne sortirons pas de crises telles que la crise climatique ou la crise du Covid 19 «en nous enfermant dans l'individualisme, mais seulement en étant ensemble, par la rencontre, le dialogue et la coopération». Le représentant du Mouvement Laudato si', qui a présenté le document au Bureau de presse du Saint-Siège, rappelle qu'il souligne «l'importance de promouvoir des campagnes d'information et des programmes pastoraux qui mettent en évidence la gravité de la crise climatique et des déplacements climatiques, en mettant l'accent sur le visage humain de la crise et la nécessité d'une action urgente», en combinant l'aide humanitaire, l'éducation à la réconciliation, la protection des droits et de la dignité, la prière, la liturgie et le soutien spirituel et psychologique.

Les jeunes d'Agesci ont planté leur tente à Assise, devant la basilique de Santa Chiara.
Les jeunes d'Agesci ont planté leur tente à Assise, devant la basilique de Santa Chiara.

Parmi les initiatives de l'édition 2021 figure «Une tente pour tous», avec une invitation à planter des tentes dans des lieux symboliques. L'Agesci, l'association des guides et scouts catholiques italiens, l'a fait sur la Piazza Santa Chiara à Assise. La présidente, Barbara Battilana, rappelle qu'ici même, dans la basilique, «est conservé le Crucifix de Saint-Damien, devant lequel le Poverello d'Assise priait lorsqu'il reçut la demande du Seigneur de réparer sa maison».

31 août 2021, 11:47