Recherche

Vatican News
Le sud-ouest de l'ile caribéenne a été particulièrement touchée par le séisme de samedi Le sud-ouest de l'ile caribéenne a été particulièrement touchée par le séisme de samedi 

Haïti: l’Église catholique, durement éprouvée, appelle à la prière

Alors que le bilan du séisme de samedi ne cesse d’augmenter et qu’une tempête tropicale menace de compliquer les opérations de secours, l’archevêché de Port-au-Prince appelle à une semaine de prière.

Dans une note, Mgr Max Leroy Mésidor invite les prêtres en charge de paroisses ainsi que les communautés religieuses de son diocèse à organiser une semaine de prière, du 18 au 24 août, en signe de solidarité avec les victimes du tremblement de terre de samedi dernier. Tout au long de cette semaine, précise l'archevêque de Port-au-Prince, les paroisses récolteront les dons des fidèles à l’intention de ces mêmes victimes.

Si la capitale haïtienne a été relativement épargnée, les régions du sud-ouest de l’île ont été frappées de plein fouet par la secousse de 7,2. Plusieurs églises ont subi de sérieux dommages -dont la cathédrale de Jérémie-, ou se sont effondrées sur des fidèles qui y étaient rassemblés -comme l’église de l’Immaculée Conception de la commune des Anglais, joyau architectural ; l’on déplore également la destruction de certaines écoles et autres institutions gérées par l’Église catholique. Deux prêtres ont perdu la vie ; le cardinal Chibly Langlois, a lui-même été blessé dans l’effondrement de son évêché des Cayes, mais ses jours ne sont pas en danger.

L’épiscopat haïtien a reçu des marques de soutien des évêques et religieux des États-Unis et de l’Amérique latine. Dans une courte missive adressé à Mgr Launay Saturné, l’archevêque de Reims et président de la conférence des évêques de France, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, exprime sa compassion, au nom des catholiques de l’Hexagone : «les évêques, tout spécialement, prient pour vous et vos confrères, appelés à porter une parole de vérité et d’espérance. Nous admirions l’engagement des évêques, des prêtres, des religieux et des religieuses, au service de la population. Que l’Esprit vous inspire les paroles et les gestes nécessaires !».

Selon les derniers chiffres de la Protection civile haïtienne, l’on dénombre environ 1 400 morts et plus de 6 900 blessés. Plus de 37 000 maisons ont été détruites. Les secours s’activent, à la recherche de potentiels survivants coincés sous les décombres. Mais le temps presse : la tempête tropicale Grace approche des côtes de l’île, portant avec elle des risques d’inondations et de glissements de terrain. Une catastrophe de plus pour ce pays en plein marasme.

17 août 2021, 10:50