Recherche

Vatican News
Des Argentins priant devant une image de San Cayetano, le 7 août 2021 à Buenos Aires. Des Argentins priant devant une image de San Cayetano, le 7 août 2021 à Buenos Aires. 

Argentine : l’épiscopat appelle à une campagne électorale apaisée

La campagne électorale pour les élections législatives de l'automne prochaine en Argentine mène à de nombreux dérapages, dans un contexte de crise sociale et politique. Le président de la Conférence épiscopale a déploré "le ton belliqueux" que connaît le pays.

Vatican News Service

Dans une homélie prononcée ce dimanche 8 août, Mgr Oscar Vicente Ojea a déclaré : «La campagne électorale a commencé et nous avons entendu des insultes et des dénigrements: une sorte de guerre pour anéantir l'autre le plus vite possible, avec un fort manque d'attention aux problèmes réels des gens».

L’évêque de San Isidro exhorte donc «à penser à l'avenir et à penser avec espérance, de manière raisonnable et sans se laisser totalement emporter par les émotions», car «face à tant de formes de petite politique, nous devons nous rappeler que la grandeur politique se manifeste lorsque, dans les moments difficiles, nous agissons selon de grands principes et en pensant au bien commun à long terme».

Malheureusement, a-t-il regretté, «le pouvoir politique a beaucoup de mal à assumer ce devoir dans un projet national et encore plus dans un projet commun pour l'humanité présente et future». Toutefois, a-t-il ajouté, «penser aux prochaines générations ne sert pas des objectifs électoraux, mais est ce que la vraie justice exige».

Une responsabilité pour les prochaines générations

Le président de l’épiscopat argentin a ensuite mis l'accent sur «la grande responsabilité» qu'ont les responsables politiques d'aujourd'hui envers les Argentins de demain, soulignant que «reconnaître chaque être humain comme un frère ou une sœur et rechercher une amitié sociale qui intègre tout le monde ne sont pas de simples utopies, mais exigent la détermination et la capacité de trouver des moyens efficaces pour les rendre réellement possibles».

«Nous ne pouvons pas nous attaquer au scandale de la pauvreté en promouvant des stratégies d'endiguement qui ne font des pauvres que des êtres domestiqués et inoffensifs», a déclaré l'évêque. «Comme il est triste de voir que des œuvres prétendument altruistes sont utilisées pour réduire l'autre à la passivité! Ce qu'il faut, au contraire, c'est qu'il y ait différents canaux d'expression et de participation sociale».

Mgr Ojea espère que les Argentins sauront se pencher «sur les besoins réels de notre peuple, afin de pouvoir réfléchir aux propositions électorales présentées, de sorte que nous puissions décider sans être influencés par les insultes qui sont continuellement lancées d'un côté à l'autre et qui nous empêchent de réfléchir».

Enfin, considérant le contexte difficile causé par la pandémie de Covid-19, qui en Argentine a entraîné à ce jour 5 millions d'infections et près de 110 000 décès, Mgr Ojea a conclu son homélie en demandant au Seigneur de «nourrir l'espérance» de toute la population, car «le Christ est le pain de la vie».

Vatican News Service - IP

 

09 août 2021, 14:33